SKODA Kodiaq 1.4 TSI 150 ch

Skoda Kodiaq 1.4 TSI 150 ch

Les photos de l'essai

publié le 5 mai

Le jeu du Meccano bat son plein au sein du groupe Volkswagen. Dernière preuve en date, le premier SUV estampillé Skoda reprend la base de son cousin, le Tiguan, tout en allongeant son empattement de 11 cm, au bénéfice quasi-exclusif de l'espace aux places arrière. De la place pour les jambes des occupants de la banquette arrière, c'est l'une des qualités les plus marquantes de la plupart des Skoda. Le volume alloué aux bagages en est une autre et le Kodiaq ne fait pas exception à cette règle. En configuration 5 places, le coffre propose 720 l. Presque un record dans la catégorie puisque seul le nouveau Peugeot 5008 fait mieux, avec 780 l, mais à condition d'avancer la banquette au maximum, interdisant alors d'y installer des adultes.

Un ours apprivoisé

Alors que ses rivaux, profitant d'une forte demande, ont tendance à saler la note, le Kodiaq joue la carte de la modération tarifaire. Le modèle de notre essai est affiché à 31 070 €, transmission intégrale, GPS et démarrage sans clé inclus. Et pour pouvoir voyager à sept, comptez 820 € supplémentaires. De manière générale, d'ailleurs, les tarifs des options sont raisonnables, même dans le cas des équipements technologiques, comme les phares à led à 1 060 € ou le régulateur de vitesses adaptatif à 280 €.

Malgré son gabarit généreux et la présence des quatre roues motrices, le Kodiaq est assez léger puisqu'il dépasse à peine les 1,5 tonne. Une bonne nouvelle pour son 1.4 de 150 ch qui a déjà fort à faire avec cette masse. Pas question, donc, de compter sur la moindre once de dynamisme au volant de ce Skoda. Mais le comportement routier est parfaitement sain et le confort honorable, même si les fortes compressions sont ressenties assez brusquement pas les occupants de l'auto. Les bruits de roulement sont également assez présents et l'auto est assez sensible au fort vent latéral. Des inconvénients que subissent également la majorité de ses concurrents. En revanche, au chapitre consommation, le Kodiaq se démarque positivement puisqu'en utilisation mixte, il est possible de ne bruler que 8 l/100 km. Les déclenchements intempestifs, mais imperceptibles, de l'ACT, un dispositif qui permet de n'utiliser que deux des quatre cylindres, ne sont pas étrangers à cette sobriété.

Avis de la rédaction sur SKODA Kodiaq 1.4 TSI 150 ch
13.6/20
Fidèle aux préceptes de la filiale tchèque du numéro 1 mondial, le Kodiaq cumule les qualités malgré des prétentions tarifaires mesurées. Un choix largement défendable au sein de cette catégorie très disputée, notamment pour ceux qui se soucient peu de rouler dans une voiture à l'image de marque valorisante. Un peu plus de grâce dans le dessin, aussi bien intérieur qu'extérieur, lui aurait toutefois permis de provoquer le coup de cœur dès le premier coup d'œil.
Rapport prix/prestationsHabitabilitéConsommation
Bruits de roulementConfort un peu ferme
Les chiffresPrix30 670 €Puissance150 ch à 5000 tr/min0 à 100km/h9.8 sConso mixte6.9 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite14/20Sécurité active et passive17/20Confort et vie à bord16/20Budget17/20

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
30 commentaires - SKODA Kodiaq 1.4 TSI 150 ch
  • avatar
    pmlnbvcxw -

    1,4 L c'est le moteur que j'avais sur ma R5 en 1984, mais il faisait 70CV pour 950 Kg.
    1,4 L pour 150 CV, ils ont inventés la voiture jetable à 100 000 Kms.

    avatar
    deufffe -

    exact! électronique le point faible, mais ça pourrait en être autrement si les équipementiers en avait la volonté

  • avatar
    Gabuzo06 -

    Le Peugeot 5008 a un moteur de "mobylette" (1,2 L) et le Kodiaq fait un tout petit mieux (1,4 L) !!!

    avatar
    Cairn -

    1.0 pour l'ateca.

  • avatar
    reality1 -

    Le ww ,le seat et cette horreur se ressemble comme deux gouttes d'eau,heureusement qu'il y a le très beau 3008 pour relever le niveau,merci PEUGEOT,et cocorico voiture élu voiture de l'année !!

    avatar
    deufffe -

    et vivement que Peugeot ferme, et puis aussi Citroën...,, et puis aussi Renault....et que toute la planéte roule VAG

  • avatar
    pmlnbvcxw -

    Un 1.4L 150 CV, pas besoin de changer la courroie de distribution, le moteur sera mort.
    Allons y, à quand un 800 cc à 130 CV?

    avatar
    deufffe -

    es ce qu'un moteur 3000cc de 45cv de 1903 était plus fiable?
    heureusement que les techniques évolues plus vite que le raisonnement de certains

  • avatar
    mister_j -

    ...777...

    ...cette grosse bagnole lourdingue au comportement balourd ne vaudra jamais une voiture Française en matière de qualité de fabrication ou de dynamisme routier.
    Elle constitue cependant un sujet de curiosité.

    avatar
    deufffe -

    dynamisme OK, mais sans décrier la fabrication française, je ne me permettrai pas d'affirmer que la qualité de fabrication Skoda n'est pas bonne, l'on est quand même dans le groupe VAG