SEAT Tarraco 2.0 TSI 190 ch Xcellence 4Drive DSG 7 places

publié le 28 janvier

Même s'il inaugure la nouvelle face avant de la marque, composée d'une large calandre et de petits projecteurs d'inspiration triangulaire, le Tarraco reprend de nombreux éléments visibles du Volkswagen Tiguan Allspace : pavillon, portes, ailes arrière, une partie du vitrage, la partie inférieure de la planche de bord... sans oublier, naturellement, la fameuse plateforme MQB et des moteurs déjà connus. Pour la marque espagnole, encore convalescente, c'était une condition nécessaire pour assurer un développement à moindre coût. Il faut toutefois bien reconnaitre que, pour un néophyte, ces éléments communs ne seront guère visibles. Seat se targuant toutefois d'offrir un caractère dynamique à ses modèles, ce qui permet de les distinguer de leurs cousins Skoda et Volkswagen, les craintes d'avoir entre les mains un simple Tiguan rebadgée semblaient, sur le papier, justifiées.

La touche de caractère ibère

A l'image de ce que les ingénieurs catalans sont parvenus à faire avec l'Ateca ou l'Ibiza, quelques réglages châssis permettent de donner au Tarraco la petite touche de caractère qui manque à son cousin germain. Attention, ce grand SUV ne possède, et ne possèdera à priori jamais, la patte Cupra. Le feeling du train avant et de la direction ne sont pas non plus ceux d'un Peugeot 5008. Mais les différences avec l'allemand sont bien présentes. Dans les enchainements de virages, le train avant conserve mieux sa trajectoire et l'arrière suit mieux le mouvement que sur le Tiguan. Amateurs de conduite, ce SUV familial devrait vous réconcilier avec le genre.

Le reste de la famille ne vous reprochera d'ailleurs pas ce choix, car le confort reste d'un très bon niveau... à condition de choisir, comme c'était le cas sur notre modèle d'essai, l'amortissement adaptatif (800 €). Naturellement, ceci est nettement moins vrai lorsque l'on occupe la troisième rangée de sièges. Comme toujours à ce niveau de gamme, celle-ci est à réserver à un usage occasionnel. D'autant qu'elle réduit le coffre, généreux en configuration standard (700 l, 760 l pour les versions 5 places), à la portion congrue (230 l). A noter que les 6ème et 7ème places font l'objet d'une option (880 €).

Quant au 2.0 TSI, malgré sa puissance confortable, il préfère largement les trajets à rythme tranquille que les tentatives de brutalisation. Son couple haut perché (320 Nm de 4 200 à 6 000 tr/mn) n'en fait pas un modèle de réactivité, d'autant que le Tarraco n'est pas franchement un poids plume (1 634 kg).

Comme c'est toujours le cas chez Seat, la Tarraco offre un rapport prix/équipements plus séduisant que celui de son équivalent Volkswagen (environ 4 000 € de moins à équipement équivalent). A 42 770 €, notre version d'essai n'est, malgré sa dotation de série très complète, toutefois pas particulièrement bon marché face à son principal rival français, le Peugeot 5008, ou à un autre de ses cousins, le Skoda Kodiaq.

Avis de la rédaction sur SEAT Tarraco 2.0 TSI 190 ch Xcellence 4Drive DSG 7 places
14.6/20
La Tarraco permet à Seat de reprendre pied sur le marché des modèles familiaux, jusque-là uniquement occupé par le vieillissant Alhambra. Un modèle dans l'air du temps dont les qualités, au rang desquelles on compte la relative incisivité de son comportement, devraient faire oublier le manque partiel de personnalité esthétique et des tarifs qui le placent en concurrence frontale avec certains ténors de la catégorie.
Comportement vif pour un grand SUVDotation de série complèteQualité de fabrication très sérieuse
Gênes de Tiguan Allspace visiblesUn peu gourmand coté tarif
Les chiffresPrix41 890 €Puissance190 ch à 1500 tr/min0 à 100km/h8 sConso mixte7.3 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite16/20Sécurité active et passive17/20Confort et vie à bord16/20Budget16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.