SEAT LEON 1.4 TSI E HYBRID 204 Ch

Les photos de l'essai

, publié le 23 février

Une batterie, un moteur électrique, quelques périphériques... une variante hybride rechargeable, cela pèse lourd. Démonstration avec cette Léon, qui affiche, sur la balance, 253 kg de plus que la 1.5 eTSI 150 ch dont elle dérive. Cela coûte cher aussi, avec, dans le cas présent, un surcoût de 4 330 €. Pour faire passer cette double pilule, la Leon eHybrid devient la variante la plus puissante de la gamme avec ses 204 ch. Faut-il pour autant voir en elle une sportive ? La réponse est non et principalement à cause de ses plus de 1 600 kg à vide qui la rende bien plus pataude qu'une Léon eTSI. Principalement dédiée à l'économie, cette Seat est également dotée de réglages de transmission très longs. Le niveau sonore et la consommation y gagnent, avec une moyenne inférieure à 6 l/100 km en mode hybride, mais pas le dynamisme. Heureusement, cette ibère dispose d'une botte secrète : le Seat Drive Profile. Ce dispositif, qui agit sur la réactivité de l'accélérateur, de la transmission ainsi que de la direction mais aussi, lorsque la voiture en est équipée, sur les réglages de l'amortissement piloté, transfigure cet écolo-Léon. Parler de sportivité serait toujours déplacé, mais dynamisme devient le maître-mot lorsque l'on passe en mode Sport. Sur notre modèle d'essai, doté de l'amortissement piloté, nous n'avons pas noté pour autant de perte en matière de confort sauf sur les déformations très brusques tels que des nids de poule ou des ralentisseurs. Menée plus calmement, cette Léon nous a permis de parcourir jusqu'à 45 km en tout-électrique sur route et jusqu'à 55 km en ville. Un excellent score qui permettra à de nombreux propriétaires de rouler au quotidien sans brûler une seule goutte de sans-plomb.

Des économies qui pèsent

Hormis sa mécanique, l'eHybrid ne diffère des autres Léon que par son volume de coffre, amputée par la batterie. Avec 270 l, cette compacte fait alors moins bien que nombre de citadines. Seule solution pour les familles, le break Sportstourer, plus cher de 1 530 € mais fort d'une malle de 470 l sous tablette. La transition est parfaite pour évoquer le chapitre budgétaire. Nous l'avons dit, la Leon eHybrid est beaucoup plus coûteuse que l'eTSI 150 ch. A 37 990 € en haut de gamme FR, elle n'en demeure pas moins une bonne affaire. La Renault Mégane e-Tech plug-in R.S. Line, certes uniquement disponible en break Estate, exige 41 500 € malgré un déficit de puissance supérieur à 40 ch. Quant à la Volkswagen Golf eHybrid, strictement identique sur le plan technique, elle demande 40 710 € dans son unique finition Style 1st, moins bien équipée que la Léon FR.

Avis de la rédaction sur SEAT LEON 1.4 TSI E HYBRID 204 Ch
15.3/20
Même si l'image de dynamisme habituellement attachée aux Seat souffre quelque peu de l'adaptation de cette mécanique hybride rechargeable sous le capot de la Léon, dans l'absolu, ce mariage s'avère fortement réussi. La base étant assurément l'une des meilleures de la catégorie et les tarifs contenus, il n'y a guère de raison de bouder cette Léon, sauf à avoir besoin d'un grand coffre.
Prix/équipementsAutonomie 100% électriqueConfort largement préservéPrésentation moderne et qualitative
Voiture pataude en mode NormalCoffre indigne d'une compacte
Les chiffresPrix35 990 €Puissance204 ch à 0 tr/min0 à 100km/h7.5 sConso mixteN/C
Notes de la rédactionAgrément de conduite15/20Sécurité active et passive15/20Confort et vie à bord15/20Budget17/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.