JEEP Grand Cherokee Trackhawk
Essai
29 octobre 2018
KIA Ceed 1.0 T-GDi 120 ch
Essai
21 octobre 2018
AUDI Q8 50TDI
Essai
01 octobre 2018
MERCEDES AMG C43 390 ch
Essai
24 septembre 2018
HONDA CR-V 1.5 i-VTEC 193 ch
Essai
17 septembre 2018
PORSCHE 911 Carrera T
Essai
03 septembre 2018
SEAT Leon Cupra R
Essai
30 juillet 2018
BMW X4 xDrive 30i
Essai
23 juillet 2018

SEAT Arona 1.0 EcoTSI 115 ch FR

Les photos de l'essai

publié le 26 février

Après une longue traversée du tunnel qui a vu ses ventes chuter fortement, Seat retrouve du poil de la bête depuis la commercialisation de l'actuelle Leon, en 2013. Depuis, la filiale espagnole du numéro 1 mondial a même eu droit à deux exclusivités : l'année dernière, elle a lancé la première citadine établie sur la plateforme MQB et, aujourd'hui, elle est la première marque du groupe à proposer un SUV citadin. Baptisé Arona, ce modèle inédit affiche un fort air de famille avec l'Ibiza, à tel point, qu'au premier regard, il est permis de se demander si les deux autos ne partagent pas la même face avant. Pourtant, aucun élément visible n'est commun aux Arona et Ibiza. Aucun, sauf la planche de bord. Pour ne pas faire d'ombre à l'Ateca, l'Arona conserve un gabarit contenu. Avec 4,13 m de long, il est même l'un des plus courts de sa catégorie. Cela ne pénalise pas l'habitabilité, suffisante pour quatre adultes de taille moyenne. Et pas besoin de se restreindre côté bagages. Avec 400 l sous tablette, l'Arona se situe dans le haut du panier même si, contrairement à la plupart de ses rivaux, il ne peut pas disposer d'une banquette coulissante.

Si elles révèlent majoritairement redoutables d'efficacité, les autos utilisant la plateforme MQB manquent généralement de fantaisie dans leur comportement. L'Arona ne fait pas exception à cette règle en se montrant parfaitement neutre en toutes circonstances, même si le roulis est assez prononcé dans les courbes serrées. Ce caractère devrait toutefois satisfaire la majeure partie de la clientèle des SUV, à priori pas vraiment à la recherche d'une voiture vivante à conduire. Ceux-là trouveront également le 1.0 TSI parfaitement à la hauteur de la mission qui lui est confié. Sans battre de records, ses accélérations et reprises lui permettent de se glisser sans encombre dans le flux de circulation. Mais pour dépasser rapidement, il est préférable de délaisser les cinquième et sixième rapports, dont la longueur trahit la recherche d'économie de carburant.

En finition FR, à la présentation voulue sportive, l'Arona dispose d'une sérieuse dotation en équipement. Du GPS aux projecteurs full led, en passant par la climatisation bizone et la caméra de recul, le recours aux options n'est pas indispensable. Parmi ces dernières, on trouve tout de même quelques technologies, comme le régulateur de vitesse adaptatif ou la surveillance des angles morts, bien utiles pour qui envisage régulièrement de faire de longs trajets.

Avis de la rédaction sur SEAT Arona 1.0 EcoTSI 115 ch FR
14.2/20
Si la passion n'a guère droit de cité à bord de l'Arona, hormis au travers des nombreuses possibilités de personnalisation, force est de reconnaitre qu'il cumule les qualités objectives. Il vient compléter une gamme jeune - si l'on excepte les Alhambra, Mii et Toledo - et réussie. Sur le plan financier, l'Arona montre, une fois de plus, que l'époque des Seat bradées semble bien révolue. Mais si les tarifs sont dans la moyenne du segment, la dotation s'avère, elle, supérieure à ce que l'on trouve chez ses rivaux.
Qualité de fabricationHabitabilité et volume de coffre généreuxéquipement digne de la catégorie supérieure
Moteur sans relief
Les chiffresPrix19 415 €Puissance115 ch à 5000 tr/min0 à 100km/h9.8 sConso mixte4.4 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite13/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord15/20Budget16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.