BMW M850i xDrive Coupé
Essai
10 décembre 2018
NISSAN Qashqai 1.3 DIG-T 160 ch
Essai
26 novembre 2018
BMW X5 M50d
Essai
19 novembre 2018
JEEP Grand Cherokee Trackhawk
Essai
29 octobre 2018
KIA Ceed 1.0 T-GDi 120 ch
Essai
21 octobre 2018
AUDI Q8 50TDI
Essai
01 octobre 2018
MERCEDES AMG C43 390 ch
Essai
24 septembre 2018
HONDA CR-V 1.5 i-VTEC 193 ch
Essai
17 septembre 2018

RENAULT Mégane IV GT

Les photos de l'essai

publié le 8 février

Pour sa 4ème génération, la Mégane adopte la nouvelle plate-forme CMF du groupe Renault-Nissan. Pour autant, elle conserve une architecture classique, qu'elle agrémente, en version GT, d'une 1ère sur le segment des compactes : des roues arrière directrices. Dénommé 4Control, ce système fonctionne selon deux lois. Jusqu'à 60 km/h (ou 80 km/h en mode Sport), les roues arrière braquent dans le sens opposé à celles de l'avant, pour améliorer la mobilité du châssis. Ensuite, elles pivotent dans le même sens, au bénéfice de la stabilité.

Une GT en plein fard

La GT, outre une présentation sportive, se distingue également par un équipement très complet, comprenant une grande tablette tactile R-Link2, un GPS voire un régulateur de vitesse actif. De plus, elle profite d'une très bonne finition. Sous le capot, elle reprend le bloc 1.6 turbo de la Clio R.S., développant ici 205 ch pour 280 Nm couple. Des valeurs convenables qui autorisent des performances convenables. Malheureusement, le moteur, pas trop gourmand, manque de caractère. Les 4 modes de conduites (Comfort, Neutre, Sport et Personnalisé) n'y changent pas grand-chose. Ils agissent plutôt sur la boîte à double embrayage EDC, très vive en Sport mais un peu brusque, même en Comfort...

Le châssis, mis au point par Renault Sport compensera sûrement ces défauts. Hélas non ! D'une part, l'amortissement beaucoup trop sec dégrade le confort sans assurer un maintien de caisse irréprochable, d'autre part, le 4Control ne convainc pas vraiment. Pourquoi ? Parce qu'avec ses changements de braquage, il est parfois imprévisible : on n'est jamais sûr des réactions du train arrière, même si la sécurité n'est en rien compromise. De plus, face à une concurrente nommée Peugeot 308 GT, très maniable, il n'apporte pas grand-chose. Restent pour la Renault une adhérence de très haut niveau et un excellent freinage. Compte-tenu de sa puissance, son équipement et sa boîte robotisée, la Mégane GT est proposée à un prix intéressant, ce qui rehausse quelque peu un bilan mitigé. La future R.S. adoptera elle aussi le 4Control : espérons que Renault Sport aura eu tout loisir de le régler aux petits oignons.

Avis de la rédaction sur RENAULT Mégane IV GT
13.3/20
Nantie d'un design fort, la nouvelle Mégane GT agrémente sa technologie conventionnelle d'un raffinement technologique intéressant, le système à quatre roues directrices 4Control. Cela dit, manquant d'un chouia de mise au point, celui-ci peine à convaincre, surtout face au châssis d'une Peugeot 308 GT. Plus simple mais optimisée, la sochalienne est aussi efficace mais plus confortable. On peut même en dire autant... De l'ancienne Mégane GT ! Malheureusement, le moteur banal et la boîte perfectible n'arrangent rien. Dommage car la finition a bien progressé. La future Mégane R.S. disposera elle aussi du 4Control, associé à un moteur d'environ 280 ch : espérons que les talentueux ingénieurs de Renault Sport pourront la peaufiner autant qu'ils le souhaitent !
Finition de qualitéAdhérence du châssisTablette tactile agréable à utiliseréquipement très completPrix acceptable
Intérêt du 4Control peu évidentAmortissement trop secDirection manquant de feedbackMoteur sans caractèreBoîte EDC parfois brutale
Les chiffresPrix31 900 €Puissance205 ch à 6000 tr/min0 à 100km/h7.1 sConso mixte6 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite16/20Sécurité active et passive19/20Confort et vie à bord14/20Budget13/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.