PEUGEOT e-208 GT
Essai
12 novembre 2019
TOYOTA CH-R 2.0 Hybrid
Essai
05 novembre 2019
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
Essai
11 octobre 2019
BMW M135i xDrive (F40)
Essai
03 octobre 2019
SKODA Kamiq 1.0 TSI 116 ch
Essai
30 septembre 2019
ASTON MARTIN DBS Superleggera
Essai
17 septembre 2019
MERCEDES A35 AMG 4 Matic
Essai
08 septembre 2019
MERCEDES AMG GT-R
Essai
30 juillet 2019
VOLKSWAGEN Passat SW GTE
Essai
25 juillet 2019

RENAULT Clio 1.0 TCe 100 ch Intens

Les photos de l'essai

publié le 8 juillet

Au premier coup d'oeil, pas facile de distinguer la nouvelle Clio. Au vu du succès de la quatrième génération, les designers ont décidé d'employer la méthode Golf, en faisant évoluer le dessin général par petites touches. Une démarche louable, tout comme l'est celle de faire une révolution intérieure. Oubliez l'ancienne planche de bord à la finition et aux matériaux douteux. Désormais, la Clio compte parmi les références de la catégorie en matière de qualité de fabrication. L'arrivée d'un nouveau système multimédia, l'Easy Connect, en série dès la version Zen, a imposé une imposante console verticale.

Bataille pour un trône

C'est décidément à bord que la Clio V a mis le paquet. Les passagers sont choyés avec de l'espace à foison, à l'avant comme à l'arrière, un confort de haute volée avec les jantes de 16'' de notre version Intens, et la possibilité d'emmener des bagages à volonté. Avec 391 l, la petite Renault tutoie les modèles de la catégorie supérieure.

Sur le plan technologique, Renault a décidé d'aller chatouiller, voire même de surclasser, la Volkswagen Polo, actuelle référence de la catégorie en la matière. La Clio sera ainsi disponible, durant le dernier quadrimestre, avec l'Easy Drive qui fait d'elle un véhicule autonome de niveau 2. Régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go, reconnaissance des panneaux avec alerte de survitesse, aide au maintien en ligne... tout y est, mais à un tarif, non fixé, sans doute supérieur à 1 000 €. A bord de la Clio, on peut également trouver le chargeur de smartphone à induction, la caméra 360°, le système audio Bose... Quant aux projecteurs à led, ils sont de série sur toutes les versions.

Sous le capot aussi, il y a du nouveau. En attendant les versions hybrides E-Tech, prévues pour début 2020, le coeur de gamme est assuré par le 1.0 TCe dans une variante de 100 ch. Pour sa première installation à bord d'une Clio, ce quatre cylindres déçoit un peu. Il peine à prendre ses tours, ce en quoi la boite aux rapports très longs ne l'aide pas. Les dépassements requièrent donc un, voire deux rétrogradages. Dommage que Renault ne prévoit pas d'associer sa boite EDC à cette motorisation. Heureusement, le niveau sonore reste contenu à tous les régimes, et c'est une bonne chose car le bruit de ce bloc n'a rien de mélodieux. Quant à son appétit, il demeure modéré : comptez environ 6 l/100 km. Le manque de nerf du 1.0 est d'autant plus regrettable que le châssis parait parfaitement capable d'encaisser une cavalerie bien plus imposante.

Avis de la rédaction sur RENAULT Clio 1.0 TCe 100 ch Intens
12.6/20
Améliorer les qualités jusque-là reconnues de la Clio et corriger ses défauts, le double axe de travail des ingénieurs du Losange a donné naissance à l'un des modèles les plus réussis de son segment. Reste que son principal défi ne commencera qu'en octobre, lorsque sa meilleure ennemie, la nouvelle Peugeot 208, investira le marché.
Enfin très bien finie à l'intérieurCoffre géantConfortable en toutes circonstances
Moteur sans pep'sPas de boite automatique disponible
Les chiffresPrix17 800 €Puissance100 ch à 5000 tr/min0 à 100km/h11.8 sConso mixte4.4 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite11/20Sécurité active et passive15/20Confort et vie à bord16/20Budget15/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.