PEUGEOT e-208 GT
Essai
12 novembre 2019
TOYOTA CH-R 2.0 Hybrid
Essai
05 novembre 2019
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
Essai
11 octobre 2019
BMW M135i xDrive (F40)
Essai
03 octobre 2019
SKODA Kamiq 1.0 TSI 116 ch
Essai
30 septembre 2019
ASTON MARTIN DBS Superleggera
Essai
17 septembre 2019
MERCEDES A35 AMG 4 Matic
Essai
08 septembre 2019
MERCEDES AMG GT-R
Essai
30 juillet 2019
VOLKSWAGEN Passat SW GTE
Essai
25 juillet 2019

PORSCHE Cayenne Coupé Turbo

Les photos de l'essai

publié le 11 octobre

C'est en 2008 qu'une nouvelle niche de véhicule voit le jour. Le SUV coupé. Un segment inauguré par un certain BMW X6. L'idée est simple, reprendre une base existante et éprouvée, à savoir celle du X5, et lui insuffler davantage de dynamisme.

Un parfum de 911

Cette sportivité doit se remarquer en matière de style, mais aussi au volant, avec des réglages de suspension spécifiques. Sur le X6, BMW inaugurait alors un différentiel arrière actif signé de l'équipementier ZF pour rendre plus agile un véhicule à l'architecture lourde et peu aérodynamique.

Le succès aidant, des concurrents se sont engouffrés dans la niche, à l'instar de Mercedes, qui commercialise un GLE Coupé qui utilise peu ou prou les mêmes recettes.

Curieusement, il aura fallu patienter jusqu'en 2019, pour que Porsche se lance aussi dans l'aventure. Nous rappelerons que le premier Porsche Cayenne fut introduit en 2002, et qu'il fut considéré - à juste titre - comme le SUV le plus sportif de tous les temps.

Une rude concurrence

Depuis, de l'eau a coulé, et la concurrence n'a pas chômé. La troisième génération du Porsche Cayenne lancée en 2018 fait toujours figure de référence, mais ce n'est pas forcément le plus sportif du marché. Jeep Grand Cherokee Trackhawk et Lamborghini Urus lui ont notamment fait de l'ombre, alors que le Maserati Levante est aujourd'hui présenté en sulfureuse version Trofeo de 580 ch.

La firme de Stuttgart a donc tranché et a donné son feu vert pour un Porsche Cayenne Coupé. Alors, il ne s'agit bien évidemment pas d'une version 3 portes, mais plutôt d'un Cayenne à la ligne de toit plus fuyante et aux muscles plus saillants. Avec son petit air de 911 vu de l'arrière, et ses jantes de 22 pouces, le nouveau venu fait son petit effet, surtout lorsqu'il est habillé d'une belle peinture orange. Les dimensions évoluent à la marge, avec une longueur supérieure de 13 mm et une hauteur abaissée de 20 mm.

Le ciel ou du carbone ?

Autre particularité du Porsche Cayenne Coupé, son immense toit vitré disponible de série sur toute la gamme. Mais pas sur notre version d'essai, qui préfère le toit en carbone (Pack Sport construction légère) pour gagner une vingtaine de kilos sur la balance et améliorer le look de l'engin !

L'effet est réussi, mais en contrepartie, abandonnez toute idée de faire une marche arrière à l'ancienne. En raison de la réduction de la lunette, la rétrovision est proche de zéro et oblige à recourir à la caméra de recul.

L'habitacle du Porsche Cayenne Coupé est en tout point identique, à l'exception bien évidemment des places arrière. Pour compenser la chute de toit, Porsche a eu la bonne idée de rabaisser légèrement l'assise. On y voit donc que du feu, et on apprécie la suppression de la banquette au profit de deux sièges sport à l'arrière (la banquette est disponible en option gratuite).

En revanche, le volume du coffre est plus impacté par les modifications de carrosserie, et revendique désormais 625 litres, contre 750 l auparavant.

Gros poumons

Pour cet essai, nous avons retenu la motorisation la plus puissante du moment, à savoir le V8 4,0 litres gavé par deux turbos. Bien connu dans le Groupe, ce moteur est d'une efficacité diabolique. Bien plein à tous les régimes, il offre à la fois un velouté incontestable en ville, et des montées en régime pleines de rage en titillant la pédale de droite. Et il dispose même d'un joker, le "sport response". En enclenchant cette petite touche située sur le volant, le conducteur dispose 20 secondes durant, de tout le potentiel du Cayenne Coupé Turbo, soit 550 ch et 770 Nm de couple !

Malgré le poids conséquent, 2200 kg sur la balance, le SUV Porsche flirte alors avec les 290 km/h et réalise le 0 à 100 km/h en seulement 3,9 s ! Le seul véritable bémol vient de la sonorité, qui n'est plus aussi lyrique que sur les anciens V8 atmo et qui s'avère d'ailleurs trop discrète si vous optez pour l'option double vitrage.

La GTI des SUV

Mené tambour battant, le Porsche Cayenne Coupé Turbo est un véritable OVNI, dans ce sens qu'il repousse les lois de la physique. Terriblement efficace, il a aussi la bonne idée de se révéler plutôt agile lorsqu'il est équipé notamment des quatre roues directrices optionnelles. A haute vitesse, l'aileron arrière rétractable (comme sur une 911), le plaque au sol et lui autorise des vitesses en passages en courbes étonnantes. Non, ce Cayenne là en étonnera plus d'un, mais il convient de garder en mémoire que sa masse importante et sa largeur le pénaliseront sur de petites routes.

Nous avons aussi essayé la version E-Hybrid, hybride rechargeable de 462 ch. Si ce modèle est moins typé sport que le Turbo, il nous a agréablement surpris pour son homogénéité, et par son très bel agrément, d'autant que son coût à l'usage est extraordinairement plus bas !

Non content d'être le SUV le plus dynamique du marché, le Porsche Cayenne Coupé Turbo sait accueillir ses passagers. Par sa finition exemplaire tout d'abord, mais aussi par sa dotation de série, qui est loin d'être indigente : Régulateur-limiteur de vitesse, Pack Sport Chrono, GPS avec un écran de 12,3', Climatisation automatique 2 zones, toit vitré panoramique... Pour un tarif fixé à 149 217 €, voire 191 145 € pour notre exemplaire bourré d'options !

Avis de la rédaction sur PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
16.2/20
Si Porsche a pris son temps pour se lancer dans l'aventure du SUV Coupé, l'attente aura été salutaire. Le Porsche Cayenne Coupé est actuellement le SUV Coupé, voire le SUV tout court le plus sportif du marché. Dynamiquement bien né, il peut être configuré à la carte pour offrir encore davantage de plaisir à son conducteur. Dommage que le timbre de son V8 ne soit pas plus lyrique à l'image du nouveau Maserati Levante Trofeo. Un défaut corrigé sur le futur Cayenne Coupé Turbo S ?
Tenue de routePerformancesHabitabilité sauvegardéeStyle plus réussi
Masse conséquenteLargeurVisibilité vers l'arrière
Les chiffresPrix149 217 €Puissance550 ch à 5750 tr/min0 à 100km/h3.9 sConso mixte11.4 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite18/20Sécurité active et passive17/20Confort et vie à bord15/20Budget13/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.