PORSCHE 718 Cayman GT4 RS

Les photos de l'essai

, publié le 12 avril

La boîte magique

La boîte magique

Dans le catalogue Porsche, il existe traditionnellement une forme de hiérarchie entre les sportives. Les 718 Cayman et Boxster occupent l'entrée de gamme avec une tarification relativement abordable et des puissances raisonnables, avec des quatre cylindres turbo sur les modèles les moins chers. La 911, elle, ne joue pas dans la même cour. De GT polyvalente dans sa déclinaison Carrera, elle peut carrément jouer les supercars dans ses surpuissantes versions Turbo S et autres variantes « GT ».

Alors que le « petit » Cayman se dirige tranquillement vers la fin de sa carrière, le constructeur de Zuffenhausen a tout de même tenu à mélanger les genres en lançant sur le marché une inédite version à la vocation extrême, la plus puissante et la plus radicale jamais vue dans toute l'histoire de cette lignée lancée en 1996 par le tout premier Boxster : après un 718 Cayman GT4 déjà lourdement armé avec son flat-six atmosphérique de quatre litres développant 420 chevaux, le nouveau 718 Cayman GT4 RS va beaucoup plus loin. Plutôt que de conserver le moteur du GT4 « tout court », un bloc de 911 Carrera S débarrassé de ses turbos et réalésé, la GT4 RS récupère carrément le cœur de la récente 911 GT3. Il développe juste 10 chevaux de moins que celui de cette dernière (soit 500 chevaux tout rond), à cause d'un échappement plus long qui génère un peu plus de contrepressions.

Le Cayman ultime

Ajoutez à cela une boîte de 991 GT3 RS Phase 2, des voies élargies, des suspensions optimisées pour le circuit (à jointures solides), des pneus semi-slick Michelin Pilot Sport Cup 2 de série, des freins plus généreux qui profitent d'un refroidissement amélioré ainsi qu'un appui aérodynamique en hausse (100 kg à 200 km/h) et vous obtenez sur le papier une tueuse de 911 GT3. Surtout si vous optez pour les très coûteuses options dynamiques permettant d'augmenter encore les performances en réduisant le poids : un pack Weissach (15 948€) ajoutant des éléments de carrosserie en fibre de carbone, les freins carbone-céramique (7 980€) et des jantes en magnésium à 15 000€, permettant d'abaisser la masse à 1415 kg soit 20 kg de moins qu'une 911 GT3 dotée de sa boîte PDK. Capable d'expédier le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes comme cette dernière et proposant les mêmes Michelin Pilot Sport Cup 2 R ultra-tendres en option, ce Cayman de l'extrême rend pourtant neuf secondes à la 911 GT3 sur la Nordschleife malgré un temps canon de 7 minutes et 4 secondes. Un avantage que les ingénieurs de Porsche attribuent à la largeur supérieure des gommes de la 911 GT3 ainsi qu'à son appui aérodynamique supérieur et ses roues arrière directrices.

Une pure folie mécanique

Nous prenons d'abord le volant de ce Cayman jusqu'au-boutiste sur le circuit d'Estoril, bien calé dans le baquet ultra-léger en carbone piqué à la supercar 918 Spyder. Après quelques mètres dans la pit-lane où les grognements du flat-six vous rappellent de bons souvenirs passés au volant des anciennes 911 GT3 et GT3 RS, l'essai prend une tournure imprévue au moment de la première accélération à fond en piste. Même habitué aux montées en régime frissonnantes du flat-six atmosphérique de Porsche dans les 911 les plus pointues, nous n'étions pas prêts à expérimenter une telle violence acoustique : contrairement aux autres versions du Cayman et à la 911, ce GT4 RS positionne sa boîte à air directement dans l'habitacle (il est gavé en air par deux prises situées derrière les vitres latérales). Déjà bien présent dans l'habitacle au-dessus des 5000 tr/min, le flat-six devient mémorablement violent au-dessus des 8000 tr/min. Quand vous accrochez le rupteur à 9000 tr/min, vous sentez vos tympans vibrer comme jamais dans une automobile. Pas dans la dernière 911 GT3, ni même dans les précédentes 911 GT3 et GT3 RS plus expressives que la nouvelle. De la pure folie mécanique, qui dépasse même ce que proposent les Lamborghini et les Ferrari les mieux dotées !

Pourtant quand on le regarde passer en piste depuis l'extérieur, on ne note aucune différence de bruit avec la 911 GT3 roulant juste devant elle : ce n'est vraiment qu'à l'intérieur que le GT4 RS augmente au maximum le volume sonore. Côté comportement dynamique, en revanche, l'auto délivre des sensations tout à fait conformes à ce que vous attendiez en lisant sa fiche technique prometteuse. Les performances en ligne droite sont identiques à celles d'une GT3, la boîte PDK ultra-rapide offre une réactivité délicieuse, les freins ne demandent qu'à être écrasés virage après virage et tour après tour, la direction lourde et parfaitement calibrée permet de comprendre tout ce qui se passe devant et son tranchant invite à dévorer les cordes goulument. La répartition des masses différente de la 911 ainsi que l'absence des roues arrière directrices donnent l'impression d'une machine un peu moins sophistiquée sur le plan dynamique, avec une tendance plus marquée au sous-virage quand on dépasse les limites ou au contraire, une poupe devenant très mobile en cas de franc lever de pied. Mais il y a absolument tous les ingrédients pour transformer la moindre virée en morceau de pilotage inoubliable. Y compris sur la route, où la sonorité exubérante de la bête paraît encore plus choquante ! Voilà pourquoi à 144 485€ sans les coûteuses options dynamiques (qui nous paraissent dispensables), ce GT4 RS ressemble sérieusement à la Porsche de nos rêves. Il coûte 40 000€ plus cher qu'un Cayman GT4 mais ses performances et le plaisir procuré se situent à des années-lumière de ce dernier. Et ça reste 40 000€ moins cher qu'une 911 GT3 marginalement plus performante mais moins extatique sur le plan sonore...

Avis de la rédaction sur PORSCHE 718 Cayman GT4 RS
0/20
Vous rêvez d'une Porsche passionnante à piloter ? Ne cherchez plus, il n'y a rien de meilleur que le 718 Cayman GT4 RS dans la gamme du constructeur allemand. C'est aussi simple que ça.
Sonorité moteur époustouflantePerformancesSensations
Pas de boîte manuelle en option gratuite
Les chiffresPrix144 485 €Puissance500 ch à 8400 tr/min0 à 100km/h3.4 sConso mixte12.3 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite0/20Sécurité active et passive0/20Confort et vie à bord0/20Budget0/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.