BMW 330i (G20)
Essai
19 février 2019
KIA ProCeed GT DCT7
Essai
11 février 2019
HONDA CR-V Hybrid Exclusive 4WD
Essai
05 février 2019
HYUNDAI Nexo
Essai
21 janvier 2019
BMW i8 Roadster
Essai
14 janvier 2019
MERCEDES AMG GT 4 portes 63S
Essai
31 décembre 2018
SKODA Fabia 1.0 TSI 110 ch Style
Essai
17 décembre 2018
BMW M850i xDrive Coupé
Essai
10 décembre 2018
NISSAN Qashqai 1.3 DIG-T 160 ch
Essai
26 novembre 2018
BMW X5 M50d
Essai
19 novembre 2018

PEUGEOT 3008 2.0 BlueHDi 180 ch GT Auto

Les photos de l'essai

publié le 7 novembre

Malgré un physique qui ne faisait pas l'unanimité, le premier 3008 s'est écoulé à plus de 860 000 exemplaires. C'est dire si les objectifs fixés à son successeur sont ambitieux. Chez Peugeot, on est confiant dans la réussite de ce nouveau-né. Tout d'abord parce que les designers lui ont offert des lignes au caractère marqué et qui séduisent majoritairement. Mais aussi parce que l'équipe chargée de l'habitacle n'a pas hésité à oser. La planche de bord reprend ainsi le i-cockpit, ce poste de pilotage caractérisé par un petit volant, qui devient ici presque carré, et une instrumentation placée en hauteur. Cette dernière est, sur l'ensemble de la gamme, entièrement digitale et personnalisable. La console centrale arbore toujours des touches de raccourcis dont le dessin évoque le monde de l'aéronautique, mais la quasi-totalité des fonctions, y compris les réglages de température de la climatisation, se pilote depuis l'écran tactile. L'ensemble du mobilier de bord est assemblé avec soin et les matériaux ne dépareraient pas à bord d'une rivale allemande. Mention spéciale pour les larges inserts de version GT, faits de véritable chêne gris mat.

De l'ambition à revendre

Le Peugeot 3008 ne manque pas de réserver un espace généreux à ses occupants. Comme souvent, la place centrale arrière est toutefois pénalisée par la présence d'un accoudoir faisant office de trappe à ski, mais l'absence de version à quatre roues motrices a permis de conserver un plancher totalement plat. Une absence qui profite également au coffre, fort de 591 litres sous tablette.

En attendant la version hybride rechargeable, prévue pour 2019, c'est un moteur diesel qui joue le rôle de porte-drapeau. Frappée des lettres GT, cette version embarque le 2.0 BlueHDi dans sa variante de 180 ch, forcément attelée à la boite automatique EAT6. Malgré son nom, ce 3008 n'a rien de sportif, hormis sa présentation. Il est vrai que ses 1 465 kg et son centre de gravité haut perché ne plaident pas en sa faveur. Ainsi, si l'on s'essaie à une conduite dynamique, le manque de réactivité du train avant sera vite frustrant. C'est donc dans le rôle de routière que cette auto se montrera particulièrement à son aise. Le comportement routier proche de la perfection, le silence qui règne à bord et l'appétit, contenu aux alentours de 7 l/100 km, de ce 3008 GT en font un choix incontournable dans la catégorie. Dommage que le confort souffre ici de la présence des jantes de 19" et que ses nombreuses qualités s'échangent au prix fort : 41 650 € hors options.

Avis de la rédaction sur PEUGEOT 3008 2.0 BlueHDi 180 ch GT Auto
16/20
Conscient des enjeux du marché des SUV, Peugeot a frappé fort avec un 3008 de seconde génération fort d'une esthétique personnelle, de prestations au meilleur niveau de la catégorie et d'un contenu technologique à la page. Autant de qualités qui font regretter le manque de caractère de la mécanique de cette variante GT et un tarif qui n'hésite pas à tutoyer celui de ses rivaux premium. Peugeot fait là un pari risqué, mais qui mérite d'être remporté.
Comportement routierTechnologie embarquéeDesign
Suspensions sèches avec les jantes de 19"Prix ambitieux
Les chiffresPrix41 650 €Puissance180 ch à 3750 tr/min0 à 100km/h8.9 sConso mixte4.8 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite15/20Sécurité active et passive19/20Confort et vie à bord16/20Budget15/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.