OPEL Insignia GSi 2.0 Turbo 260 ch AT8 AWD

Les photos de l'essai

publié le 2 avril

L'Opel Insignia se décline maintenant dans une version sportive GSi, qui redonne vie à un label sportif apparu en 1984 sur la Kadett E. Le menu est plutôt alléchant : 260 ch, quatre roues motrices, amortissement piloté et freins Brembo sont au programme. Côté look, l'Insignia GSi joue plutôt la sobriété, sout comme la présentation intérieure. Seule originalité de cette version GSi : des sièges enveloppants aussi esthétiques que confortables. La finition est moyenne, mais l'habitabilité généreuse aide à faire passer la pilule, ainsi que l'équipement riche. L'Opel offre ainsi en série le GPS, les sièges cuir chauffants et ventilés, l'affichage tête haute, le régulateur de vitesse adaptatif ou encore les phares à LED matriciels avec fonction anti-éblouissement.

Opération reconquête

L'Insignia GSi est proposée en deux variantes : un 2.0 biturbo diesel de 210 ch et le 2.0 turbo essence de 260 ch que nous avons choisi pour cet essai. Un bloc qui se distingue par sa douceur. En revanche, pour les sensations, il faudra repasser, car les accélérations sont paisibles (0 à 100 km/h en 7,2 s, soit deux secondes pleines de plus qu'une Alfa Giulia Veloce!) et les reprises temporisées par une transmission qui n'est pas des plus rapides. Tout ceci incite à adopter une conduite coulée, ce qui n'a rien d'une punition : l'Insignia GSi étant particulièrement bien insonorisée, elle se montre apaisante sur les longs trajets. Trois modes de conduite sont proposés : Normal, Tour (censé mettre l'accent sur le confort, il assouplit un peu trop les suspensions) et Sport.

C'est dans ce dernier mode que l'Insignia GSi révèle ce dont elle est vraiment capable. En effet, elle n'adopte pas une transmission intégrale classique, mais un système doté d'une unité baptisée « Twinster » faisant office de différentiel arrière. Celle-ci peut piloter la répartition du couple entre les roues arrière, ce qui permet de retarder l'apparition de sous-virage. Pas question de glisser, en revanche : il sera virtuellement impossible de gérer une dérive à l'accélérateur, et l'ESP n'est de toutes manières pas totalement déconnectable. Ce système s'est néanmoins révélé d'une grande efficacité sur les petites routes des Baux-de-Provence. L'Insignia GSi y a dévoilé un bel équilibre, un train avant accrocheur et une direction précise (bien que peu informative). En revanche, l'amortissement reste perfectible : il trépide sur certaines inégalités, et est au contraire trop lâche sur les ondulations plus marquées. Rien à redire en revanche au sujet du freinage, puissant, endurant et facile à doser.

Pas vraiment sportive, mais confortable et dynamique à la fois, l'Opel Insignia GSi a quelques atouts pour convaincre. Mais elle a aussi un gros défaut : un malus « maousse costaud » de 10 500 € ! Avec une telle pénalité, la voici face à une BMW 330i xDrive ou une Jaguar XE 25t AWD. Voilà qui risque de sérieusement handicaper la carrière commerciale de l'Insignia GSi...

Avis de la rédaction sur OPEL Insignia GSi 2.0 Turbo 260 ch AT8 AWD
15.1/20
Pas vraiment sportive, mais confortable et dynamique à la fois, l'Opel Insignia GSi a quelques atouts pour convaincre. Mais elle a aussi un gros défaut : des émissions de CO2 élevées, qui lui valent un malus « maousse costaud » de 10 500 € au barème 2018 ! Avec une telle pénalité, cette berline généraliste se retrouve à des tarifs comparables à ceux d'une BMW 330i xDrive ou d'une Jaguar XE 25t AWD, aux blasons plus séduisants que le « plébéien » Blitz. Voilà qui risque de sérieusement handicaper la carrière commerciale de l'Insignia GSi...
Habitabilité généreuseéquipement richeComportement efficaceConfort et insonorisation
Malus écologique punitifAmortissement perfectibleFinition moyenneMoteur un peu terne
Les chiffresPrix46 730 €Puissance260 ch à 5300 tr/min0 à 100km/h7.2 sConso mixte8.6 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite14/20Sécurité active et passive19/20Confort et vie à bord16/20Budget15/20

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU