OPEL Insignia Grand Sport CDTI

Les photos de l'essai

publié le 27 novembre

Présentée fin 2016, la nouvelle Opel Insignia se vend pour l'instant moins bien que sa devancière, et pointe à la 3ème place de sa catégorie. Dernière Opel aux gênes 100 % GM, PSA ayant racheté le Blitz, elle pâtit en effet de la baisse générale de son segment de marché alors qu'elle avance des arguments plutôt intéressants. En effet, plus volumineuse et spacieuse que celle qu'elle remplace, elle s'allège pourtant (1 440 kg contre 1 540 précédemment), ce qui doit profiter à la baisse de la consommation de carburant mais aussi au dynamisme du comportement routier. Nous prenons le volant d'une version Grand Sport CDTI 170 Elite nantie de quelques options pour en avoir le coeur net.

Longue de 4,90 m, l'Opel Insignia Grand Sport offre une excellente habitabilité ainsi qu'un coffre pratique même si volume de 490 l est banal. A bord, la finition se révèle d'un bon niveau, entre matériaux de bonne qualité et assemblage rigoureux. L'ergonomie et la position de conduite donnent également toute satisfaction, surtout que notre exemplaire bénéficie d'un siège conducteur AGR aux multiples réglages, dont une assise extensible, très agréable sur long trajet pour les personnes de grande taille. L'équipement est complet, entre projecteurs adaptatifs à LED, GPS, sellerie cuir, recharge de smartphone par induction, wifi et climatisation bizone. Notre Insignia ajoute notamment un pack d'aide à la conduite Pack Driver (1 000 euros), incluant la caméra réglant automatiquement la vitesse en fonction de la distance avec le véhicule suivi et le maintien de trajectoire, ainsi que le châssis Flex Ride (900 euros) comprenant un amortissement piloté et des programmes de conduite.

Sur route, en mode Normal on apprécie la direction directe et précise, le comportement routier très sûr grâce à un bel équilibre et une adhérence impressionnante mais aussi une certaine vivacité dans les changements d'appui. Quand on sélectionne le mode Sport, l'agrément progresse grâce au volant et à l'amortissement affermis qui rendent l'auto encore plus réactive, surtout que les mouvements de caisse comme le roulis et le tangage, trop présents en mode Comfort, disparaissent. Cela nuit quelque peu au confort, qui demeure cela dit de bon niveau.

Pour sa part, le moteur d'origine Fiat concilie punch et souplesse, sans se montrer bruyant ni consommer trop : on tombe aisément sous les 6,0 l/100 km en moyenne, sans rouler comme un veau. Les aides à la conduite se révèlent très efficaces, il est même possible de lâcher le volant sur plusieurs kilomètres, l'Opel tenant sans difficulté sa trajectoire et ajustant en douceur sa vitesse en fonction du trafic.

Ce beau tableau se voit toutefois terni par les bruits de roulement un peu envahissants, assez incongrus sur une auto de ce niveau, un GPS vieillot ainsi qu'une visibilité périphérique insuffisante, l'essuie-glace arrière restant optionnel.

Avis de la rédaction sur OPEL Insignia Grand Sport CDTI
15.1/20
Bien actualisée dynamiquement, la nouvelle Insignia propose un agrément de conduite ainsi qu'un confort appréciables, tout en se montrant frugale. Ses aides à la conduite optionnelles se révèlent bien mises au point et l'amortissement piloté apporte un vrai plus. Cela dit, l'ambiance sonore trop élevée se montre gênante sur long trajet et globalement, l'Opel manque un peu de charisme ainsi que d'un avantage décisif pour se démarquer dans une catégorie très disputée. Elle n'en constitue pas moins un très bon choix.
Très bonne qualités routièresMoteur performant et frugalAides à la conduite bien calibrées
Mouvements de caisse en mode ConfortAmbiance sonore élevéePas d'argument décisif
Les chiffresPrix37 600 €Puissance170 ch à 3750 tr/min0 à 100km/h136 sConso mixte5.3 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite16/20Sécurité active et passive17/20Confort et vie à bord13/20Budget13/20

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU