BMW M850i xDrive Coupé
Essai
10 décembre 2018
NISSAN Qashqai 1.3 DIG-T 160 ch
Essai
26 novembre 2018
BMW X5 M50d
Essai
19 novembre 2018
JEEP Grand Cherokee Trackhawk
Essai
29 octobre 2018
KIA Ceed 1.0 T-GDi 120 ch
Essai
21 octobre 2018
AUDI Q8 50TDI
Essai
01 octobre 2018
MERCEDES AMG C43 390 ch
Essai
24 septembre 2018
HONDA CR-V 1.5 i-VTEC 193 ch
Essai
17 septembre 2018

OPEL Astra 1.6 Turbo 200 ch

Les photos de l'essai

publié le 26 janvier

Une page blanche, voilà l'outil de base qui a servi au développement de la nouvelle Opel Astra. Un choix judicieux car le précédent opus cumulait les imperfections. Trop lourde et dotée de moteurs peu expressifs, elle se révélait peu passionnante à conduire. Si l'on en croit les dires d'Opel, le plaisir de conduite fait, au contraire, partie des qualités majeures de cette nouvelle compacte. Le régime drastique qu'elle a subi (jusqu'à -200 kg sur certaines versions) ne laisse en effet présager que du bon. De leur côté, les ingénieurs chargés des liaisons au sol assurent avoir mis au point un châssis digne des meilleurs. Il faut bien reconnaitre que, volant en main, leur travail a payé. La tenue de route de l'Astra est parfaitement saine, quelles que soient les conditions météo ou l'état de la route. La précision et le mordant du train avant sont particulièrement appréciables sans toutefois atteindre le niveau de celui de la Peugeot 308. Ces qualités routières ne pénalisent pas pour autant le confort : les sièges, enveloppants mais un peu fermes sur cette finition, assurent un maintien irréprochable, tandis que l'amortissement reste prévenant en toutes circonstances.

Talent gâché

Heureusement pour la concurrence, le 1.6 vient totalement gâcher cette fête. Avec 200 ch sous le capot, on pouvait légitimement s'attendre à profiter d'un certain dynamisme : il n'en est rien. Le moteur est creux à tous les régimes, malgré un couple important de 300 Nm, disponible de 1 700 à 4 700 tr/mn. La faute en est largement imputable à la boite de vitesses, victime collatérale de la chasse au CO2. Ses rapports ultra-longs auraient tout à fait leur place sur une version « basse consommation », mais on peut douter qu'un faible appétit soit l'argument qui parle le plus à l'acheteur d'une berline essence de 200 ch. Pour couronner le tout, la commande se révèle particulièrement imprécise.

Ce loupé mécanique est d'autant plus regrettable que cette Opel Astra s'avère, par ailleurs, plutôt réussie. Elle ne bat aucun record en matière d'habitabilité, notamment aux places arrière, et son coffre offre un volume juste moyen. Mais la présentation intérieure est agréable avec des matériaux de qualité et des assemblages soignés. L'Astra a également veillé à embarquer un bagage technologique complet. Elle est, par exemple, le premier modèle de la catégorie à proposer, en option, des projecteurs matriciels à led. A 26 000 €, elle est aussi l'une des propositions tarifaires les plus raisonnables parmi les compactes.

Avis de la rédaction sur OPEL Astra 1.6 Turbo 200 ch
11.7/20
Opel reprend pied, et de belle manière, sur le marché le plus important d'Europe, celui des berlines compactes. Confortable, sûre et proposée à des tarifs à faire pâlir la plupart de ses rivales, elle a tout, sur le papier, pour être un succès commercial. Alors, recommandable cette Astra ? Oui, mais pas avec ce moteur. Quelques kilomètres parcourus avec les 1.0 Turbo 105 ch et 1.6 CDTI 136 ch nous ont confirmés que les défauts relevés ici étaient propres au 1.6 200 ch.
Rapport prix/puissance/équipement redoutableConfort soignéTrain avant mordant
Moteur amorpheBoîte de vitesses imprécise
Les chiffresPrix26 000 €Puissance200 ch à 4 tr/min0 à 100km/h7 sConso mixte6.1 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite11/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord13/20Budget13/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.