MINI Cooper S Cabrio

MINI Cooper S Cabrio©D.R., D.R.
Les photos de l'essai

publié le 14 mars

Voilà déjà deux ans que la Mini a été renouvelée dans sa version 3 portes. Après s'être occupée de ce modèle phare et d'une déclinaison 5 portes importante, la marque s'est enfin consacrée au décapsulage de sa citadine. L'anglaise conserve une véritable capote en toile qui se déplie et se replie en 18 secondes et en roulant jusqu'à 30 km/h. La nouvelle Mini Cabrio n'évolue pas de façon cruciale sur le plan esthétique. Dimensions en hausse de quelques centimètres qui permettent une habitabilité arrière légèrement meilleure qu'avant, nouvelles signatures visuelles avant et arrière ou détails disséminés sur la carrosserie distinguent cette version de la précédente, mais il faut avoir l'œil affûté pour la différencier.

Une autre forme de plaisir

Dans l'habitacle c'est une autre histoire. Outre une sellerie cuir spécifique du meilleur effet, on note surtout l'adoption d'une armada technologique signée BMW, unique sur le segment, comprenant notamment l'affichage tête haute ou un iDrive complet avec grand écran et commande tactile... Évidemment, ces évolutions ne sont pas données. Notre modèle d'essai embarquait plus de 12 000 € d'options, pour un tarif final de... 42 193 € !

Au delà de la technologie embarquée, c'est évidemment sous la carrosserie que l'on trouve l'essentiel des évolutions de la nouvelle Mini Cabrio. Comme la 3 portes, la Cooper S cabrio de notre essai est mue par un 4 cylindres turbo annonçant 192 ch et 300 Nm de couple. Côté liaisons au sol, le client peut choisir entre des suspensions classiques, un châssis sport plus ferme, ou encore un amortissement piloté à deux modes. Mais la Cabrio accuse 120 kg de plus que la 3 portes entre le système de capote et les renforts de rigidité qu'impose le décapsulage. L'amortissement a donc été affermi pour compenser cette prise de poids, ce qui pénalise franchement le confort, quel que soit le mode sélectionné. Malheureusement, ce poids en plus se ressent au volant et la Mini perd une partie de la vivacité qui rend la 3 portes tellement addictive. Mais cette configuration est parfaitement représentative de la cible visé par Mini pour la Cabrio. Cette dernière n'est pas faite pour l'attaque sur circuit, mais plutôt pour la balade à bon rythme sur petite route. Le plaisir est alors au rendez-vous : mode « sport » activé, l'échappement craque et pétarade, la waste gate du turbo siffle à chaque lever de pied et la direction ferme permet de guider le cabriolet dans les enchaînements de courbes où le châssis dévoile des tendances légèrement survireuses. La boîte 6 est douce, réactive et correctement étagée pour se faire plaisir sur un trajet sinueux tout en limitant la consommation sur autoroute. Filet anti-remous, sièges chauffants et chauffage efficace permettent enfin de profiter de balades cheveux au vent même lorsque la température extérieure ne dépasse pas les 5 degrés.

Avis de la rédaction sur MINI Cooper S Cabrio
15/20
Acharnés de la zone rouge, passez votre chemin ! La Mini Cabrio Cooper S est faite pour une autre forme de plaisir : celui de se balader et profiter du beau temps, sans pour autant devoir jouer les escargots. Le tout en profitant d'une technologie embarquée unique sur le segment, hélas facturée au prix fort. Dommage surtout que le confort ne soit pas meilleur, car la puce se montre franchement cassante sur route abîmée. Mais en bord de mer, elle fera sans nul doute un carton !
Sonorité moteur en mode sportétagement de la boîte autoHabitabilité en hausseTechnologie embarquéeQualité intérieureCharme général
Manque de confortVivacité amoindrie par rapport à la 3 portesTarifs élevés
Les chiffresPrix29 450 €Puissance192 ch à 5000 tr/min0 à 100km/h7.1 sConso mixte5.8 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite15/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord12/20Budget11/20

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU