KIA Ceed 1.0 T-GDi 120 ch
Essai
21 octobre 2018
AUDI Q8 50TDI
Essai
01 octobre 2018
MERCEDES AMG C43 390 ch
Essai
24 septembre 2018
HONDA CR-V 1.5 i-VTEC 193 ch
Essai
17 septembre 2018
PORSCHE 911 Carrera T
Essai
03 septembre 2018
SEAT Leon Cupra R
Essai
30 juillet 2018
BMW X4 xDrive 30i
Essai
23 juillet 2018

MAZDA MX-5 RF 2.0 160 ch

Les photos de l'essai

publié le 6 mars

Après s'être tardivement (en 2006) convertie au toit rigide escamotable avec la version Roadster Coupé, la MX-5 renouvelle l'opération sur la génération actuelle. Mais Mazda a décidé d'adopter une approche originale ! Avec son « Retractable Fastback », cette nouvelle déclinaison de la MX-5 assume en effet pleinement son allure de coupé, avec un look qui lorgne du côté d'une Porsche 911 Targa. Lorsque l'on actionne la commande (totalement automatique) du toit, un complexe ballet voit la partie postérieure du toit se reculer, de manière à laisser la partie avant et la lunette se replier façon origami dans le rangement situé derrière les passagers. L'opération ne réclame que 13 secondes, et peut même s'effectuer en roulant (jusqu'à 10 km/h maximum). Le coffre ne perd que 3 dm³ dans l'opération, affichant encore un volume correct de 127 dm³. Les autres pénalités liées à ce toit rigide sont un poids en légère hausse (+ 40 kg) et une addition qui s'alourdit également : + 2 500 €.

Formule enrichie

Au volant, le poids supplémentaire est vite oublié, car même en version RF, la « Miata » reste légère : entre 1 015 et 1 080 kg à vide suivant la motorisation. On retrouve donc avec plaisir le tempérament très ludique de la MX-5 normale, avec un châssis d'un remarquable équilibre, une direction douce et incisive, mais aussi roulis surprenant pour un roadster sportif. Seul changement par rapport à la version à capote souple : une rigidité qui nous a semblé un peu moins bonne. Mais on prend toujours autant de plaisir à arpenter les petites routes sinueuses au volant de ce jouet pour adultes ! La MX-5 RF se décline avec au choix un 1.5 de 131 ch ou le 2.0 de 160 ch que nous avons pu essayer. Les 40 kilos supplémentaires se traduisent dans les chiffres par deux dixièmes de seconde de plus au 0 à 100 km/h (7,5 s contre 7,3), une différence indécelable au volant. De toutes manières, la MX-5 privilégie les sensations avant tout.

Côté sensations, justement, la version RF est moins prodigue que la sœur à capote en toile. Car si le toit rigide réduit les bruits aérodynamiques, en particulier sur autoroute, il a également pour effet de museler la sonorité de l'échappement, qui pénètre plus difficilement dans l'habitacle. À sa place, c'est le bruit un peu envahissant du moteur qui domine. Une fois décapoté, les remous sont bien maîtrisés, à condition de rouler vitres relevées. Mais aux allures autoroutières, l'arceau génère pas mal de bruits d'air, ce qui incite à modérer l'allure... ou à recapoter.

Au final, l'intérêt de cette déclinaison RF ne saute pas aux yeux. Certes, l'insonorisation améliorée permettra d'envisager un peu plus sereinement les longs trajets... qui ne restent cependant pas la tasse de thé de la Mazda MX-5. Qu'elle soit dotée d'une capote en toile ou de ce toit rigide, celle-ci s'apprécie en effet davantage sur le réseau secondaire, où son comportement routier agile et sa légèreté font merveille. Dès lors, débourser 2 500 € supplémentaires est-il bien nécessaire ?

Avis de la rédaction sur MAZDA MX-5 RF 2.0 160 ch
16.5/20
Au final, l'intérêt de cette déclinaison RF ne saute pas aux yeux. Certes, l'insonorisation améliorée sur autoroute permettra d'envisager un peu plus sereinement les longs trajets... qui ne restent cependant pas la tasse de thé de la Mazda MX-5. Qu'elle soit dotée d'une capote en toile ou de ce toit rigide, celle-ci s'apprécie en effet davantage sur le réseau secondaire, où son comportement routier agile et sa légèreté font merveille. Dès lors, débourser 2 500 € supplémentaires est-il bien nécessaire ?
Plaisir de conduire préservéInsonorisation en progrèséquilibre remarquable du châssisCommande de boîte agréableConsommation contenue
Ambiance intérieure toujours bruyanteManque de rangements dans l'habitacleCoffre un peu étroitDétails de finition
Les chiffresPrix33 500 €Puissance160 ch à 6000 tr/min0 à 100km/h7.5 sConso mixte6.6 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite17/20Sécurité active et passive17/20Confort et vie à bord13/20Budget16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.