PEUGEOT 408 Hybrid 225 ch GT
Essai
23 novembre 2022
VOLKSWAGEN ID. Buzz
Essai
08 novembre 2022
MASERATI Grecale Trofeo
Essai
03 novembre 2022
MERCEDES AMG SL63
Essai
21 octobre 2022
BMW X1 xDrive23i
Essai
05 octobre 2022
MAZDA CX-60
Essai
28 septembre 2022
TOYOTA BZ4X Origin
Essai
20 septembre 2022
LAND ROVER Range Rover P510e SV
Essai
13 septembre 2022

MASERATI Grecale Trofeo

MASERATI Grecale Trofeo©D.R.
Les photos de l'essai

, publié le 3 novembre

Maserati fait briller son Trident : si la supercar MC20 et la Gran Turismo se chargent de redonner un lustre un peu passé ses derniers temps, le SUV Grecale devra, lui, se vendre en masse et renflouer le compte en banque de la maison italienne. Pour y arriver, il peut compter sur des quatre-cylindres micro-hybridés, mais la firme au Trident tient à conserver la philosophie sportive du modèle. Pour cela, le traitement Trofeo lui est attribué.

Chasseur de Macan

Si sur les autres modèles de la gamme (Levante, Ghibli, Quattroporte), l'appellation Trofeo correspond à un énorme V8 de près de 600 ch, le nouveau venu joue la modernité. Il reprend à son compte l'impressionnant V6 Nettuno de la supercar MC20 mais dans une version dégonflée. On compte ici 530 ch tout de même et un couple de 620 Nm. Le carter sec est remplacé par un carter humide. Côté châssis, la suspension pilotée est de série et dans une reconfiguration vouée à plus de dynamisme. Les trains roulants reçoivent une double triangulation façon voiture de course et le tout est raffermi pour offrir un comportement plus verrouillé.

Pour autant, ce Grecale Trofeo ne se départit pas d'un certain niveau de confort, bien que la suspension pneumatique ne puisse pas grand-chose contre les très lourdes jantes de 21 pouces qui viennent percuter sèchement (et bruyamment) les nids de poules et autres raccords de chaussée. On pestera également contre une position de conduite un peu haute pour un SUV aussi sportif. Pour le reste, le Grecale, même dans cette version musclée Trofeo reste un excellent voyageur et une Maserati étonnamment facile à vivre : un l'espace à bord qui ne manque pas, un deuxième rang qui accueille de grands adultes avec beaucoup d'aisance et un coffre spacieux et pratique de 570 dm3. Voilà qui devrait finir de convaincre les riches familles.

Mais l'objectif principal de ce Grecale est autrement plus belliqueux. Maserati ne s'en cache pas, la cible reste bien évidemment le Porsche Macan. Son rival allemand est en fin de carrière, et devra être remplacé l'année prochaine. Sur notre marché, il ne se vend plus du tout, plombé par l'absence d'hybridation et un malus dévastateur. Mais la question ne se pose pas ici, avec ce Trofeo qui vient chercher des noises au Macan GTS (moins puissant, à 440 ch, et près de 20 000 euros moins cher). Dans un cas comme dans l'autre, les tarifs atteignent des sommets et les puissances font fi des taxes environnementales.

Ainsi habillé, le Grecale dévoile une recette particulièrement savoureuse. D'abord parce que ce bloc affiche une santé d'enfer, avec une disponibilité et une puissance délivrée de manière rageuse à tous les régimes. Ce Grecale Trofeo impose un rythme dingue, poussé par un couple omniprésent. Le tout recouvert d'une sonorité flatteuse et des déflagrations au passage des rapports. Grisant !

Mais ce Grecale Trofeo n'est pas qu'un bon sprinteur. Il dispose, dans ses modes de conduite, d'une configuration Corsa qu'on ne retrouve pas sur les versions plus sages de la gamme. Ce mode libère les vocalises de l'échappement, verrouille davantage le travail des suspensions et autorise une exploitation plus longue de chaque rapport. Rien qui n'aille dans l'excès ceci-dit.

Le Grecale repose sur la plateforme Giorgio de son cousin l'Alfa Romeo Stelvio. Une excellente base pour un véhicule dynamique. On retrouve en revanche les freins « by-wire » sans connexion physique qui imposent un toucher peu naturel de la pédale. L'avant se place avec précision, même s'il faut faire confiance à une direction qui reste un peu légère, et l'arrière enroule de manière progressive en offrant toujours un comportement rassurant. Il ne démode pas tout à fait un Macan qui conserve un amortissement plus rigoureux.

Et si ce Grecale brille par son homogénéité, il faudra rejouer le match face au futur Macan, prévu l'an prochain. Ces deux rivaux débarqueront alors dans une version 100 % électrique qui pourraient bien rebattre les cartes.

Avis de la rédaction sur MASERATI Grecale Trofeo
13.4/20
Le Grecale est un SUV bien né. Bâti sur une plateforme dynamique, spacieux, bien fabriqué et confortable. Cette version Trofeo rajoute tout le sel qu'on est en droit d'attendre d'une Maserati avec une motorisation de pointe et un châssis aux petits oignons. Mais aller chercher le Porsche Macan sur ses terres ne sera pas une chose facile, d'autant plus que le Grecale ne fait aucun cadeau côté tarifs.
Moteur explosifChâssis très dynamiqueIntérieur spacieux et luxueux
Ergonomie perfectiblePercussion des jantes de 21 poucesAttaque au freinage
Les chiffresPrix115 400 €Puissance530 ch à 6500 tr/min0 à 100km/h3.8 sConso mixte11.2 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite14/20Sécurité active et passive13/20Confort et vie à bord15/20Budget8/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.