LEXUS LC 500 cabriolet

Les photos de l'essai

publié le 8 décembre

Présenté au salon de Detroit 2019 en tant que concept, le cabriolet Lexus LC 500 est commercialisé depuis septembre dernier. S'il reprend le style audacieux du coupé, il n'en retient qu'un seul moteur. Non pas l'hybride mais bien le V8 5,0 l atmosphérique de 464 ch. Il s'attèle à une boîte automatique comptant pas moins de 10 rapports, soit un ensemble mécanique généreux mais pas superflu vu le poids dépassant les deux tonnes. Evidemment, la consommation et les émissions de CO2 sont conséquente (275 g/km), aussi, le jeu en vaut-il la chandelle ?

Son et lumière

A bord, on apprécie la superbe finition mais les sièges semblent un peu étroits et les place arrière symboliques. L'équipement se révèle complet, à ceci près que l'écran multifonction n'est pas tactile, et pâtit d'une ergonomie épouvantable. Sur route, ce défaut s'oublie vite car le V8 régale par son agrément. Musical, souple, et performant, il adore monter en régime : quel plaisir que ce bloc atmo ! Douce et réactive, la boîte le complète idéalement, tout comme le châssis. Sûr, efficace et suffisamment agile, il renvoie aussi via le volant précis de bonnes informations, ce qui favorise une conduite active, même on est à bord d'une GT et non d'une voiture de sport. Le confort de bon niveau complète ce tableau finalement flatteur : oui, cette auto distille un charme particulier. Dommage qu'elle soit si chère, même si la consommation apparaît plutôt raisonnable.

Avis de la rédaction sur LEXUS LC 500 cabriolet
15.7/20
Sous son allure ultramoderne, la Lexus LC500 Cabriolet offre des plaisirs à l'ancienne, grâce à son gros V8 atmo. Musical, puissant et allègre, celui-ci régale par son agrément tandis que la boîte auto permet d'en extraire le meilleur. Le châssis est plus qu'à la hauteur, tout comme le confort, alors que la consommation évite les excès. Reste à accepter l'ergonomie parfois horripilante, les places arrière aussi réduites que le coffre, et le prix élevé, aggravé par un malus maximal.
Moteur puissant et musicalBoîte très réussiePerformancesEfficacité dynamiqueQualité de fabrication et de finitionConfort acceptableConsommation raisonnable
Ergonomie parfois horripilantePlaces arrière décorativesCoffre minusculeMalus maximalPrix élevé
Les chiffresPrix130 990 €Puissance464 ch à 7100 tr/min0 à 100km/h5 sConso mixte11.7 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite16/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord13/20Budget11/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.