JEEP Grand Cherokee Trackhawk
Essai
29 octobre 2018
KIA Ceed 1.0 T-GDi 120 ch
Essai
21 octobre 2018
AUDI Q8 50TDI
Essai
01 octobre 2018
MERCEDES AMG C43 390 ch
Essai
24 septembre 2018
HONDA CR-V 1.5 i-VTEC 193 ch
Essai
17 septembre 2018
PORSCHE 911 Carrera T
Essai
03 septembre 2018
SEAT Leon Cupra R
Essai
30 juillet 2018
BMW X4 xDrive 30i
Essai
23 juillet 2018

KIA Stonic 1.0 T-GDi 120 ch Premium

Les photos de l'essai

publié le 3 octobre

Ce n'est pas la première fois que Kia développe un modèle uniquement pour le marché européen. Cee'd, Venga... la liste est déjà longue. A celle-ci vient aujourd'hui s'ajouter le Stonic, un SUV au format de citadine qui vient jouer sur le terrain des Peugeot 2008 et Renault Captur. Ses atouts ? Des lignes sportives, fruits de la combinaison entre une garde au sol réhaussée et un pavillon abaissé, et un design fun. Sur ce dernier point, l'importateur français met toutefois un bémol en se refusant à commercialiser les intérieurs les plus colorés. Dommage. On se rattrapera toutefois avec le vaste choix de teintes extérieures dont certaines peuvent être associées à un toit de couleur différente.

Pour des raisons économiques, le Stonic ne fait pas que reprendre la plateforme de la récente Rio, il en utilise aussi la planche de bord. Correctement finie et assemblée, celle-ci prend place face à un siège conducteur implanté assez bas. La position de conduite est donc celle d'une berline, ce qui permet d'accentuer les sensations de conduite. Car, posé sur ses voies assez larges et ses amortisseurs fermes, ce qui est loin d'être un atout sur les chaussées en mauvais état, le Stonic se conduit comme un kart haut perché. Son châssis vivant mériterait tout de même mieux que son trois cylindres turbocompressé de 120 ch, qui n'est guère à l'aise dans les bas régimes. Officiellement, pourtant, le constructeur n'envisage pas de motorisations plus puissantes. De même, il faudra attendre le second trimestre 2018 pour pouvoir s'offrir une boite robotisée à double embrayage. Le manque de nerf du moteur est toutefois à relativiser, s'agissant ici d'une auto qui fréquentera majoritairement les centre-villes. Un terrain où son gabarit contenu fait merveille, sans que l'habitabilité et le volume de coffre n'en souffrent trop. Une bonne nouvelle pour les acharné(e)s du shopping.

Conformément à ses habitudes, Kia a établi une grille tarifaire proche de celles de ses concurrents directs. Ainsi, la version de notre essai s'affiche à 22 490 euros. Le Stonic met toutefois un point d'honneur à en offrir un peu plus que ses rivaux. La garantie 7 ans, le GPS ou encore l'ensemble des aides à la conduite sont ainsi livrées ici sans supplément.

Avis de la rédaction sur KIA Stonic 1.0 T-GDi 120 ch Premium
13/20
La Stonic fait le choix du dynamisme. Le coup de crayon des designers et les réglages de son châssis, qui pénalisent malheureusement le confort, en attestent. On en regrette d'autant plus que le 1.0 T-GDi, pourtant le bloc le plus puissant de la gamme, ne lui permette pas de tenir entièrement sa promesse. Mais, d'un point de vue plus pragmatique, on ne peut que reconnaitre que le petit coréen s'acquitte avec talent de sa tâche première, celle de SUV citadin.
LookChâssis vifRapport prix/équipements
ConfortDéfinitions françaises tristes
Les chiffresPrix19 990 €Puissance120 ch à 6000 tr/min0 à 100km/h10.3 sConso mixte4.5 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite12/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord13/20Budget13/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.