HYUNDAI Kona Electric 64 kWh Creative

Les photos de l'essai

, publié le 9 mars

Essence, Diesel, hybride ou électrique, le Hyundai Kona multiplie les énergies à l'envie. Distinguer ces versions l'une de l'autre n'a rien d'évident… sauf dans le cas de la variante zéro émission, qui se distingue par sa face avant privée de calandre. A la place, on trouve la trappe de chargement. Le dessin, déjà original, sort ici carrément du lot. Les particularités esthétiques du Kona Electric s'arrêtent là puisque tant la poupe que l'habitacle sont identiques, quelle que soit l'énergie qui le propulse. On retrouve donc à bord la présentation un tantinet datée, bien que remise au goût du jour par l'arrivée, lors du restylage, d'un combiné d'instrumentations entièrement digital. L'habitabilité est toujours aussi généreuse, ce qui fait de ce Kona un véritable véhicule familial. Et, ce, même si le coffre est un peu moins volumineux ici que sur les autres Kona. Avec 332 l, il offre toutefois un espace tout à fait correct pour un SUV électrique de 4,21 m de long.

Les rides ? Connais pas

Dans sa catégorie, le Kona fut le premier à proposer un moteur électrique. Depuis, l'offre s'est étoffée, notamment avec l'arrivée du Peugeot e-2008. Pourtant, techniquement, le Kona Electric domine toujours ses rivaux. La force de notre version d'essai, c'est sa batterie de 64 kWh. En comparaison, le Peugeot n'offre que 50 kWh. Cerise sur le gâteau, la mécanique coréenne s'avère particulièrement efficiente. Lors de notre essai, nous avons pu frôler, sans faire d'efforts particuliers, les 400 km d'autonomie. Avec une moyenne de 16 kWh/100 km, ce Hyundai s'avère environ 20 % moins gourmand que les autres petits SUV électriques du marché. Cela ne l'empêche pas de se montrer parfaitement à l'aise sur tous types d'itinéraires, grâce à ses 204 ch. Là encore, il supplante la concurrence : un e-2008 ne développe que 136 ch. Naturellement, ces prestations supérieures ont des répercussions sur le prix d'achat. Ainsi, la finition Creative de milieu de gamme s'affiche à 44 100 €, soit 3 700 € de plus que le Peugeot e-2008 Roadtrip et 1 250 € de plus que l'Opel Mokka-e Ultimate. Mais le Kona propose de baisser la facture de 4 800 € en optant pour le couple moteur de 136 ch/batterie de 39 kWh. L'autonomie est alors comprise entre 200 et 250 km, ce qui correspond aux données des cousins Stellantis.

Efficient, le Kona Electric est également agréable à conduire. Sa cavalerie emmène sans peine ses 1 760 kg à vide. Quant aux accélérations et démarrages, ils profitent des 395 Nm disponibles immédiatement. Le châssis se révèle équilibré et la direction précise, ce qui rend les trajets sur le réseau secondaire amusants. Attention, toutefois, aux nids de poule et autres ornières : l'amortissement demeure assez ferme. Les pneumatiques sont pourtant d'un diamètre raisonnable, 17'' sur tous les Kona Electric, et profitent de flancs hauts.

Avis de la rédaction sur HYUNDAI Kona Electric 64 kWh Creative
15.3/20
En matière de voiture électrique, il est de coutume de penser que chaque nouveauté donne un coup de vieux aux modèles déjà sur le marché. Que dire alors du Kona si ce n’est qu’il avait véritablement une longueur d’avance lorsqu’il est apparu sur le marché, aucun de ses rivaux n’atteignant, aujourd’hui, le même rapport prix/autonomie.
Batterie XLMoteur efficientEspace à bord
Confort fermeErgonomie du poste de conduite pour les grands
Les chiffresPrix39 900 €Puissance204 ch à 0 tr/min0 à 100km/h7.9 sConso mixteN/C
Notes de la rédactionAgrément de conduite16/20Sécurité active et passive15/20Confort et vie à bord13/20Budget17/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.