NISSAN Qashqai 1.3 DIG-T 160 ch
Essai
26 novembre 2018
BMW X5 M50d
Essai
19 novembre 2018
JEEP Grand Cherokee Trackhawk
Essai
29 octobre 2018
KIA Ceed 1.0 T-GDi 120 ch
Essai
21 octobre 2018
AUDI Q8 50TDI
Essai
01 octobre 2018
MERCEDES AMG C43 390 ch
Essai
24 septembre 2018
HONDA CR-V 1.5 i-VTEC 193 ch
Essai
17 septembre 2018

DACIA Duster 1.2 TCe 125 ch Prestige

Les photos de l'essai

publié le 5 février

En 2010, Dacia frappe très fort avec son premier Duster, à tel point que le modèle devient rapidement le best-seller du groupe Renault. Moins de huit ans plus tard, il est temps de renouveler ce modèle emblématique. Comme le veut la règle en vigueur chez de nombreux constructeurs, pas question de chambouler le design, l'un des vecteurs de son succès. Le nouveau Duster rappelle immanquablement son prédécesseur. Du moins à l'extérieur car, intérieurement, c'est la révolution. Le dessin de la planche de bord ne déparerait pas à bord d'un modèle généraliste, tout comme les matériaux la composant. La base technique étant reprise de la précédente génération, l'espace à bord n'évolue quasiment pas. Le coffre régresse même, passant de 475 à 445 l sous le cache-bagage. En revanche, le contenu technologique de la voiture fait un sacré bond en avant. Oubliez les premières Logan à l'équipement digne d'une voiture des années 1990, le Duster peut désormais embarquer la caméra 360°, l'avertisseur d'angles morts, la climatisation automatique, les airbags rideaux, la carte mains libres et l'allumage automatique des feux. Avec tout cela, on s'éloigne, évidemment, du tarif de base, toujours fixé à 11 990 €. Mais notre version d'essai, dotée, de série, de la plupart de ces raffinements, ne réclament « que » 17 750 € avec le 1.2 TCe 125 ch et deux roues motrices. C'est le tarif d'une Renault Clio de milieu de gamme, moins bien équipée et moins performante.

Il enfonce le clou

Malgré ces tarifs toujours très contenus, le Duster progresse sur presque tous les points. Mieux insonorisé, plus confortable grâce à des réglages de suspension profondément revus, plus léger, il offre également un meilleur ressenti de la route et s'avère, sans atteindre des sommets en la matière, plus agile que la génération d'avant. Seule déception, le 1.2 TCe 125 ch manque de couple à bas régime et il ne faudra pas hésiter à jouer avec la commande de boite de vitesses, à la manipulation plutôt agréable mais aux rapports longs, pour relancer l'auto ou pour attaquer des routes de montagne. En contrepartie, ce quatre cylindres fait preuve d'une gourmandise modérée, Dacia annonçant 6,2 l/100 km en cycle mixte, bien aidé par les 76 kg que le modèle 2018 a gagné par rapport à celui de 2010.

Avis de la rédaction sur DACIA Duster 1.2 TCe 125 ch Prestige
13.2/20
D'un strict point de vue rationnel, les prestations offertes par le Duster ne surclassent pas la concurrence. Mais voir les choses sous cet angle ferait oublier que la plus grosse qualité de ce SUV compact, c'est son tarif. Pour la même somme, vous ne pourrez guère que vous offrir, en restant dans le groupe Renault, qu'un Captur 0.9 TCe 90 ch Life dont la dotation de série oublie même la climatisation. Pour obtenir un Kadjar équivalent, il faudra débourser aux alentours de 27 000 €, soit 10 000 € de plus que pour le Duster essayé.
Rapport prix/prestations sans concurrenceConfort honorableDotation complète
Moteur manquant un peu de nerf
Les chiffresPrix15 550 €Puissance125 ch à 5300 tr/min0 à 100km/h10.4 sConso mixte6.2 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite12/20Sécurité active et passive13/20Confort et vie à bord13/20Budget17/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.