AUDI Q3 (II) 45 TFSI
Essai
27 février 2019
BMW 330i (G20)
Essai
19 février 2019
KIA ProCeed GT DCT7
Essai
11 février 2019
HONDA CR-V Hybrid Exclusive 4WD
Essai
05 février 2019
HYUNDAI Nexo
Essai
21 janvier 2019
BMW i8 Roadster
Essai
14 janvier 2019
MERCEDES AMG GT 4 portes 63S
Essai
31 décembre 2018
SKODA Fabia 1.0 TSI 110 ch Style
Essai
17 décembre 2018

CITROEN C3 Aircross 1.6 BlueHDi 120 ch

Les photos de l'essai

publié le 8 janvier

Pas assez typé SUV ou, au contraire, trop clivant avec ses Airbumps et ses choix techniques, le C4 Cactus n'aura jamais réussi à inquiéter commercialement les Peugeot 2008 et Renault Captur. En rentrant dans le rang, le C3 Aircross compte bien, pour sa part, s'assurer une place parmi les meilleures ventes européennes de la catégorie. Pour y parvenir, il ne renonce pas à toute originalité esthétique. Au contraire, avec ses optiques avant sur deux niveaux, sa large prise d'air aux contours arrondis et ses feux 3D, il s'inscrit directement dans la lignée de la C3. A bord, la présentation est tout aussi personnelle, mais Citroën a fait des économies sur le choix de certains plastiques et les assemblages ne sont pas tous irréprochables. La présence d'un large écran tactile et de nombreux inserts laqués tentent toutefois de rehausser le niveau de qualité perçue.

Moins piquant que le Cactus

Avec ses contours assez rectilignes, le C3 Aircross garantit de l'espace pour les passagers et leurs bagages (410 l et jusqu'à 520 l lorsque la banquette coulissante est en position avancée). Il permet également, selon les finitions, de choisir jusqu'à 5 ambiances intérieures, histoire de se sentir bien à son bord. Comme toutes les dernières nouveautés de la marque, le C3 Aircross reprend le concept Citroën Advanced Comfort, visant à faire de lui le modèle le plus confortable de sa catégorie. Sur la berline C3, le résultat est flagrant. C'est un peu moins vrai dans le cas de ce se SUV, sans doute parce que la garde au sol inhérente à ce type de véhicule n'a-t-elle pas permis d'assouplir autant les suspensions que souhaité. Mais le C3 Aircross reste tendre avec les vertèbres, quel que soit l'état de la route. Ses fauteuils avant, larges et moelleux, participent largement à cette réussite. En contrepartie, le C3 Aircross se montre peu à l'aise en cas de conduite dynamique, surtout parce qu'il prend pas mal de gite et que ses fauteuils offrent un maintien latéral médiocre. De toutes manières, le 1.6 BlueHDi 120 ch qui équipait notre auto, un moteur d'ores et déjà en sursis puisqu'il ne répond pas aux prochaines normes antipollution, n'est pas un adepte des montées en régime. Il est également peu à son avantage en ville, domaine où il est sujet aux à-coups. En revanche, mené avec douceur, il se révèle être très à l'aise lors des longs trajets autoroutiers.

Avis de la rédaction sur CITROEN C3 Aircross 1.6 BlueHDi 120 ch
13/20
Conformément à la nouvelle politique Citroën, le C3 Aircross se démarque largement de ses rivaux et parviendra, sans nul doute, à séduire ceux qui font passer le confort au premier plan. A la conduite, il se distingue même largement des Opel Crossland X et Peugeot 2008, qui sont pourtant ses clones techniques. En revanche, si ses tarifs restent raisonnables (24 050 € pour notre version d'essai), l'écart est moins net vis-à-vis de la concurrence que dans le cas des C3 et C4 Cactus.
ConfortHabitabilitéVolume de coffre
Qualité de certains matériaux intérieurs
Les chiffresPrix21 950 €Puissance120 ch à 3500 tr/min0 à 100km/h9.8 sConso mixte4.1 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite12/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord16/20Budget16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.