TOYOTA gamme GR
Essai
02 décembre 2022
PEUGEOT 408 Hybrid 225 ch GT
Essai
23 novembre 2022
VOLKSWAGEN ID. Buzz
Essai
08 novembre 2022
MASERATI Grecale Trofeo
Essai
03 novembre 2022
MERCEDES AMG SL63
Essai
21 octobre 2022
BMW X1 xDrive23i
Essai
05 octobre 2022
MAZDA CX-60
Essai
28 septembre 2022
TOYOTA BZ4X Origin
Essai
20 septembre 2022
LAND ROVER Range Rover P510e SV
Essai
13 septembre 2022

BMW X1 xDrive23i

Les photos de l'essai
BMW X1 xDrive23i
20

, publié le 5 octobre

Disponible à partir de 49 950 euros dans sa finition xLine intermédiaire, notre BMW X1 xDrive23i est 2500 euros plus cher que la version de base à laquelle il ajoute quelques éléments esthétiques (dont les rails de toit, des jantes 18 pouces, des inserts décoratifs, le revêtement de siège en faux cuir...) à une dotation de série déjà plutôt généreuse. Mais l'essentiel, c'est surtout que ce nouveau X1 voit son design considérablement évoluer par rapport à celui de la génération précédente. Un pari osé de la part de BMW car ce best-seller a désormais fort à faire, face à un très convaincant Mercedes GLA, un agréable Audi Q3, un Range Evoque séduisant avec sa motorisation E85 ou encore un Alfa Tonale jouant à fond la carte du design italien.

Plus grand, plus haut, plus cher

Construit sur la plateforme de la récente Serie 2 Active Tourer, le nouveau X1 est d'abord plus long (+5cm), plus haut (+4 cm) et plus large (+2 cm) que son prédécesseur. Avec 4,50 mètres de long, il se positionne dans le haut du segment compact et ses cotes élargies s'accompagnent d'un empattement allongé de 2 cm qui lui permet de gagner un peu en habitabilité. Surtout, le design adopte les imposants codes stylistiques de la marque, à commencer par une calandre aux haricots hypertrophiés qui ne sont évidemment pas sans évoquer ceux du X5. Pour autant, malgré son gabarit il revendique un excellent Cx de 0,26 grâce à un travail important sur l'aérodynamisme. Et quand on pèse près de 1,8 tonne, c'est tout sauf un détail en matière d'économie de carburant.

À l'intérieur, BMW a pour ainsi dire copié-collé le mobilier de l'habitacle de la Série 2 Active Tourer. Ce n'est pas spécialement un mal, celui-ci se montrant plutôt bien fait, avec son accoudoir central flottant intégrant un sélecteur de vitesse à bascule minimaliste. Et si l'équipement de confort est riche, c'est surtout sur certains points d'ergonomie que l'on peut trouver à redire. Par exemple, le bloc numérique à deux écrans qui constitue l'instrumentation principale est très esthétique, très complet aussi avec la huitième itération du système d'exploitation et offre de nombreux services connectés de série. Mais, pour peu qu'on y branche un téléphone doté de la réplication d'écran (CarPlay ou Android Auto), l'écran d'accueil peut se retrouver envahi par les applications issues du téléphone et devenir totalement illisible. Le tout numérique impose aussi des aller-retours à l'écran pour gérer des fonctions de base comme la clim. C'est particulièrement agaçant, sauf à aimer commander sa voiture à la voix.

Pour abaisser sa consommation de carburant, le bloc 4-cylindres 2 litres essence est associé à une petite machine électrique 48 volts directement greffée dans la boîte de vitesses. Cette hybridation légère qui apporte 19 chevaux au total des 218 que revendique la chaîne de traction n'a pas pour but de propulser seule l'auto, mais de soulager le moteur thermique lors des phases de démarrage et de relance. Cela fait-il du X1 un foudre de guerre pour autant ? Loin s'en faut, même si avec un 0 à 100 km/h abattu en 7,1 secondes, l'auto n'est pas anémique non plus. À l'usage, il faut de toute façon se rendre à l'évidence : cette version xDrive23i n'est pas conçue pour une conduite sportive : la direction lourde, le freinage au mordant plutôt léger à l'attaque, la boîte un peu lente et les prises de roulis sur les courbes en appui privilégient une allure plus apaisée. Pour autant, ce nouveau BMW X1 se montre très agréable à conduire, bien aidé en cela par des sièges au confort et au maintien de haut niveau. On sort d'une journée à son volant sans ressentir trop de fatigue, ce qui en fait un véhicule familial tout à fait pertinent. Les amateurs de SUV plus dynamiques pourront se rabattre sur la version M qui, avec 300 chevaux et des réglages plus sportifs, devrait combler leurs attentes d'ici à quelques mois.

Avis de la rédaction sur BMW X1 xDrive23i
14.2/20
Richement équipé, confortable même aux places arrière et proposant une modularité étonnante pour un SUV premium, le BMW X1 2022 est un SUV familial cohérent qui sait se montrer rapide s’il le faut. Quel dommage qu’il faille désormais en passer par du tout tactile pour la moindre commande...
Confort et finition amélioréséquipement de sérieConduite agréable
Tarif des optionsErgonomie du tout tactileBoîte de vitesses un peu fainéante
Les chiffresPrix47 500 €Puissance218 ch à 5000 tr/min0 à 100km/h7.1 sConso mixte6.5 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite13/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord16/20Budget15/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.