MINI Clubman JCW 306 ch
Essai
25 novembre 2019
BMW 840d xDrive Gran Coupé
Essai
18 novembre 2019
PEUGEOT e-208 GT
Essai
12 novembre 2019
TOYOTA CH-R 2.0 Hybrid
Essai
05 novembre 2019
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
Essai
11 octobre 2019
BMW M135i xDrive (F40)
Essai
03 octobre 2019
SKODA Kamiq 1.0 TSI 116 ch
Essai
30 septembre 2019
ASTON MARTIN DBS Superleggera
Essai
17 septembre 2019

BMW 540i xDrive

Les photos de l'essai
BMW 540i xDrive
21

publié le 6 février

La BMW Série 5 a toujours occupé une place à part sur le segment des grandes berlines. Confortable et luxueuse, mais rarement ennuyeuse à conduire, la « 5 » devenait même volcanique dans ses déclinaisons M. Alors quand la marque a présenté la nouvelle Série 5 en insistant lourdement sur sa connectivité ou ses assistants qui vont jusqu'à braquer à votre place, on a eu un doute : qu'allait devenir le sacro-saint « plaisir de conduire » ?

Reçue 5 sur 5

Côté look, en tous cas, les designers de Munich ne se sont pas trop foulés ! La nouvelle Série 5 arbore en effet un style très proche de l'ancienne, mais s'en distingue par quelques gimmicks esthétiques empruntés à d'autres modèles de la gamme BMW. On pourra cependant difficilement faire la fine bouche au vu du résultat final, plutôt réussi. Dans l'habitacle, pas de dépaysement non plus : on retrouve l'architecture classique des planches de bord BMW récentes, avec une présentation soignée et une technologie mise à jour. Ainsi, vous pouvez régler le volume de la radio par simple commande gestuelle. L'affichage tête haute largement agrandi propose davantage d'informations. Enfin, l'écran central est désormais tactile.

Et donc, oui, la nouvelle Série 5 saura conduire à votre place. Mais seulement dans certaines situations ! Car, à l'image des autres marques germaniques, BMW se borne à rester dans les limites strictes imposées par la législation européenne actuelle. On ne lâchera donc vraiment le volant que dans les embouteillages. Sur les longs trajets autoroutiers empreints de monotonie, l'électronique ne viendra qu'en support de l'humain. Pour autant, la Série 5 n'en est pas moins taillée pour ces longs voyages. Tenue de cap rassurante, commandes douces, insonorisation très soignée et confort de suspension remarquable font que l'on aligne les kilomètres sans jamais ressentir la fatigue.

Mais une fois sorti de l'autoroute, attendez vous à une surprise ! Particulièrement quand, comme notre modèle d'essai, la Série 5 s'offre l'Adaptive Drive (option à 3 700 €), qui combine amortissement piloté et barres antiroulis actives. Ajoutez-y la transmission intégrale xDrive et un poids réduit de 100 kg, et vous obtenez une berline d'une efficacité très impressionnante. L'équilibre parfait inspire confiance, comme la direction, aussi douce que précise. Seule la pédale de frein au mordant inconstant calmera le « pilote » un peu trop enthousiaste.

Mais il y a un (petit) problème. Avec un châssis aussi efficace, on se prend à trouver le nouveau 6 cylindres 3.0 turbo de la 540i un peu tendre ! Pourtant, il n'est pas du genre feignant, comme en témoigne le 0 à 100 km/h avalé en seulement 4,8 s. Mais ce bloc apparaît surtout linéaire et curieusement aphone. Dommage, car la toujours excellente boîte automatique ZF à 8 vitesses sait tout faire : égrener ses rapports dans une douceur totale en ville, ou au contraire les passer en un éclair lorsque l'on active le mode « Sport ». Conclusion ? Vivement la M5 !

Avis de la rédaction sur BMW 540i xDrive
16.9/20
Avec cette nouvelle Série 5, BMW frappe un grand coup ! À la fois confortable et ludique, silencieuse et performante, elle s'impose comme la nouvelle référence de son segment. Difficile en effet de lui trouver des défauts, particulièrement dans cette version 540i xDrive très feutrée. Peut-être même un peu trop, d'ailleurs : on aimerait que son soyeux 6 cylindres ait davantage de caractère. Quoiqu'il en soit, les fondations ainsi jetées sont prometteuses pour la future BMW M5 !
Efficacité du châssisCompromis confort/tenue de route exceptionnelPerformancesContenu technologiquePrésentation et finitionBoîte automatique douce et rapide
Caractère mécanique effacéFreinage perfectibleBruits de roulement
Les chiffresPrix63 950 €Puissance340 ch à 5500 tr/min0 à 100km/h4.8 sConso mixte7.4 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite19/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord18/20Budget12/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.