Ionity : Hyundai et Kia se joignent à la fête

Chargement en cours
Ionity : Hyundai et Kia se joignent à la fête
Ionity : Hyundai et Kia se joignent à la fête
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 12 novembre

Pour de nombreux acheteurs potentiels de véhicules électriques, la question de la recharge est souvent cruciale. Alors que le géant automobile sud-coréen annonce vouloir poursuivre le développement de ses gammes électriques et hybrides rechargeables, il déclare également qu'il vient de rejoindre le consortium Ionity.

Avec 298 stations de recharge implantées dans la plupart des pays européens, chacune comptant, en moyenne, six points de recharge, Ionity est l'un des leaders européens de ce secteur. Basée à Munich, cette société est le fruit d'un accord en BMW Group, Daimler AG (propriétaire de Mercedes et Smart), Ford Motor Company et Volkswagen Group. Son objectif, à moyen terme, est de proposer 400 stations, sachant que 53 des 102 manquantes pour parvenir à ce nombre sont d'ores et déjà en construction. Ionity compte, depuis quelques jours, un nouvel actionnaire, Hyundai Motor Group, propriétaire de Hyundai et Kia. Le groupe coréen promet, en effet, des modèles adaptés à la charge ultra-rapide dès l'année prochaine. Ce qui correspond parfaitement à la volonté de Ionity, à savoir proposer des bornes de recharge délivrant jusqu'à 350 kW sur nombre de grands axes européens.

De quoi « refaire le plein » en une poignée de minutes. Autre atout auto-proclamé de ce réseau, proposer une électricité « propre », c'est à dire produite sans rejets de CO2 ou en les compensant s'ils existent. Les grands voyageurs trouvent également avec Ionity la possibilité de se brancher partout, ou presque, avec une seule carte d'abonnement.

Le principal hic réside toutefois dans la tarification : 0,79 €/kWh. Ainsi, charger à 80% la batterie d'une Peugeot e-208 alors qu'elle se trouve à 20%, soit 30kWh de charge et une vingtaine de minutes d'immobilisation, coûte 23,70 €. Les propriétaires d'un modèle frappé de l'une des marques appartenant au consortium profitent toutefois d'un tarif préférentiel à 0,30 €/kWh. Pour passer de 20% à 80% de charge pour un Hyundai Kona Electric 204 ch, soit 38,4 kWh de charge, il ne faudra donc débourser « que » 11,52 €.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.