Fisker s'intéresse à la série Extreme E

Chargement en cours
Fisker s'intéresse à la série Extreme E
Fisker s'intéresse à la série Extreme E
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 29 juillet

Henrik Fisker verrait bien son SUV Ocean participer à la nouvelle série Extreme E imaginée par Alejandro Agag, et dont l'objectif est de voir s'affronter en mode hors pistes des SUV 100 % électriques.

Alejandro Agag à qui l'on doit la création du Championnat FIA Formula E, est en effet à l'origine de cette série Extreme E dont le coup d'envoi devrait être donné sur les rives du Lac Rose, à Dakar, au Sénégal, le 22 janvier 2021. Son objectif est de mettre aux prises des SUV électriques sur des pistes accidentées situées un peu partout dans le monde, et la saison inaugurale se composera de cinq épreuves disputées au Sénégal, en Arabie Saoudite, au Népal, au Groenland ainsi qu'au Brésil.

Une dizaine d'équipages mixtes sont attendus dans cette série dont le plateau sera constitué d'un seul et même véhicule, le SUV Odyssey 21, produit par la société française Spark Racing Technology. Celui-ci disposera d'une cavalerie d'environ 550 ch et utilisera des batteries mises au point par Williams Advanced Technologies.

Henrik Fisker s'est enthousiasmé pour ce modèle de compétition « propre ». Dans un premier temps Fisker Inc. pourrait ainsi devenir partenaire de la série, et engager une équipe officielle sur la saison 2021.

« Alejandro Agag a popularisé les compétitions de véhicules électriques avec la Formule E, et je soutiens pleinement sa vision pour réinventer la course tout-terrain en créant dans le même temps une plateforme d'éducation pour sensibiliser le monde aux changements climatiques », a expliqué le designer danois. « Extreme E et Fisker Inc. partagent les mêmes valeurs et la même mission ».

Le SUV Ocean de Fisker Inc. sera quant à lui commercialisé en 2022. Il sera équipé d'une batterie de 80 kWh garantissant une autonomie d'environ 300 miles (482 km), et accueillera notamment dans son habitacle des éléments et des finitions réalisés en matériaux recyclés et même « vegan ».

Photo : Odyssey 21

Vos réactions doivent respecter nos CGU.