Véligo renforce son parc de VAE

Chargement en cours
Véligo renforce son parc de VAE
Véligo renforce son parc de VAE
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 14 septembre

On le sait, avec la crise du Covid 19, tout le monde cherche des alternatives aux transports en commun afin d'éviter les bains de foule. Et c'est le vélo qui récupère la plus grosse part du gâteau. Si les magasins spécialisés sont dévalisés, les différents services de location sont aussi très sollicités, à l'image de Véligo, une initiative d'Ile-de-France Mobilités et de la Région Ile-de-France née il y a 4 ans. L'idée était ici d'encourager les Franciliens à utiliser le vélo pour réaliser les derniers kilomètres et ainsi abandonner la voiture. Pour mettre le pied au pédalier, il suffisait de proposer une solution simple et peu coûteuse.

L'offre retenue fut la location d'un vélo à assistance électrique pour six mois, renouvelable une fois pour trois mois supplémentaires. Ce service facturé 40 € par mois a également l'avantage de comprendre l'entretien et une assistance en cas de besoin. Le tarif est par ailleurs de seulement 20 euros pour les seniors (bénéficiaire du forfait Améthyste), les étudiants (moins de 26 ans), aux jeunes en insertion professionnelle et aux bénéficiaires du forfait gratuité-transport ou de la réduction solidarité-transport. À la fin de cette période de 6 ou 9 mois, les utilisateurs restituent le vélo Véligo et peuvent alors choisir d'acheter leur propre VAE. Et avouons-le, il est bien difficile de revenir à la voiture ou une alternative aussi peu coûteuse et pratique à l'usage que le vélo.

D'ailleurs, le taux de conversion serait assez encourageant, puisqu'à l'issue de l'offre de location, la moitié des utilisateurs passerait à l'acte d'achat. Un achat facilité par l'aide île de France mobilités qui s'élève à 500 euros pour un vélo à assistance électrique et à 600 euros pour un vélo cargo à assistance électrique

Malgré la restitution du vélo au bout des 6 à 9 mois, les vélos se font rares dans le parc de l'opérateur. En effet, les 10.000 vélos qui constituent le parc Véligo sont vite devenus insuffisants, et le service ne parvient plus à répondre favorablement aux nombreuses demandes. En effet, pour louer un vélo, il faut s'inscrire sur une liste d'attente qui ne cesse de s'allonger. À l'heure actuelle, vous devez patienter au moins trois mois afin de disposer d'un vélo. Pour pallier ce problème, l'opérateur Fluow, qui officie pour le compte de Véligo, va faire grossir le parc en ajoutant 5 000 VAE supplémentaires en octobre, puis 5 000 autres l'année prochaine et compléter l'offre avec 500 vélos cargo d'ici la fin de l'année. Avec ces 10 500 vélos supplémentaires, l'opérateur compte bien faire face aux 7 500 demandes actuelles, et même disposer d'une marge de manœuvre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.