Valeo se met au vélo électrique !

Chargement en cours
Valeo se met au vélo électrique !
Valeo se met au vélo électrique !
1/11
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 4 janvier

Valeo, le «leader mondial de l'électrification des véhicules» vient de lever le voile sur sa solution basée sur un moteur de 48 volts destinée aux vélos à assistance électrique. Une solution plutôt légitime pour le constructeur qui développe des technologies assez similaires que l'on retrouve dans les véhicules hybrides, les voitures électriques ainsi que dans des navettes autonomes. Valeo a ainsi pour objectif de se développer rapidement sur les marchés en croissance de la mobilité sans émissions, comme ceux des petits véhicules électriques, des motos et scooters électriques, des droïdes de livraison autonome pour le dernier kilomètre et des vélos électriques. Pour y parvenir, Valeo utilise des plates-formes technologiques déjà développées pour l'industrie automobile - en particulier les plates-formes ADAS pour les systèmes avancés d'assistance à la conduite et les plates-formes pour l'électrification 48 volts. C'est grâce à ce savoir-faire et cette avancée technologique que la marque s'attaque donc au vélo à assistance électrique. Sous la solution baptisée «Smart E-Bike System», se cachent trois versions : une pour les vélos urbains, une autre pour les VTTAE et une autre pour les vélos cargos. Mais qu'apportent ces solutions face à des constructeurs déjà bien implantés tels que Shimano, Bosch ou encore Yamaha ?

Tout simplement en proposant «la première solution au monde dans laquelle un moteur électrique et une transmission automatique adaptative sont intégrés directement dans le pédalier ». Grâce à cela, le constructeur nous promet que le vélo adaptera automatiquement son niveau d'assistance. De fait, cela ne sera plus au cycliste de s'adapter ou de jouer avec les modes d'assistance et les pignons. En effet, le changement de vitesse se fait automatiquement. Les algorithmes du système s'adaptent dès le premier appui sur la pédale. De plus, le système dispose d'un dispositif antivol, qui est également intégré dans le pédalier. Lorsqu'il est activé, les pédales sont bloquées.

Un partenariat avec Effigear

Pour cette innovation, Valeo s'est associé à Effigear, fournisseur de la boîte de vitesses automatique. Celle-ci, dotée de sept rapports et associée à un moteur de 48 volts, présente un couple de 130 Newtons mètres. Un couple énorme pour un vélo à assistance électrique, qui permet, selon Valeo, de multiplier par huit la force physique du cycliste. Toujours selon la marque, les meilleurs systèmes actuels de la concurrence se limitent à un facteur de cinq.

Dans les faits, le système Valeo permet à un cycliste à bord d'un vélo cargo de 150 kilos, de gravir une pente de 14% sans la moindre peine ni goute de sueur. Notons par ailleurs que le système conçu pour les vélos cargos se distingue par la présence d'une marche arrière et d'une fonction intégrée de récupération d'énergie au freinage. En plus des bienfaits de la boîte de vitesses, Valeo utilise un système (moteur / batterie) fonctionnant en 48 volts. Celui-ci est plus efficient que les moteurs 24 ou 36 volts couramment utilisés sur les vélos électriques actuels. De plus, l'utilisation d'un entraînement par courroie devrait rendre superflues de nombreuses pièces sujettes à l'usure (chaîne, pignons, plateaux, câbles, etc.). Cela permettrait d'éliminer près de 50 pièces individuelles, selon Valeo.

Tout comme les autres constructeurs (Bosch, Shimano, etc.), Valeo ne produira pas de vélos, mais proposera aux fabricants de vélos électriques une solution innovante clé en main.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.