Le moteur de moyeu de roue FSA entre en production

Chargement en cours
Le moteur de moyeu de roue FSA entre en production
Le moteur de moyeu de roue FSA entre en production
1/5
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 7 juillet

Le marché du vélo à assistance électrique pourra compter sur un autre fabricant de moteurs. En effet, FSA lance la production de son moteur à moyeu. Présenté sur l'Eurobike 2019 et conçu par le spécialiste italien, ce moteur entre en production ce mois-ci et s'accompagne d'une transmission innovante qui devrait arriver sur les premiers vélos à assistance électrique au début du mois de septembre.

Lors de son développement et de son optimisation, une attention particulière a été portée aux performances globales du système. En effet, pour FSA, que le cycliste utilise ou non l'assistance, le pédalage doit rester parfaitement fluide et ne pénaliser en aucun cas le cycliste. Ainsi, le moteur offre son assistance au cycliste jusqu'à 25 km/h et se coupe au-delà sans que cela se ressente au pédalage. Ceci est rendu possible par le faible poids du moteur et de son faible encombrement. Selon ses concepteurs, il est possible de soulever et de déplacer le vélo à assistance électrique comme un vélo normal. En effet, dans la version standard, le moteur en version moyeu avec l'écran de contrôle et la batterie intégrée dans le cadre, ne pèsent que quatre kilogrammes. Pratique, certains modèles de vélo pourront s'offrir les bienfaits d'une deuxième batterie de même capacité afin d'augmenter l'autonomie.

Comme la majorité des vélos à assistance électrique, le moteur FSA System HM 1.0 dispose de cinq niveaux d'assistance allant du mode éco au mode Boost. Cela afin de disposer d'une puissance maximale de 250 W pour un coupe de 42 Nm. Le moteur est associé à un capteur de couple intégré et à des capteurs à deux vitesses, qui peuvent s'adapter facilement aux différents styles de conduites et aux conditions changeantes. En cas de dépassement de la limite de 25 km/h imposée par l'UE pour l'assistance électrique, le moteur moyeu «FSA System» s'arrête et présente un frottement et une résistance minimes à la transmission, ce qui permet au conducteur de vivre une expérience naturelle de pédalage.

Pour piloter l'ensemble, l'écran peut être complété par l'application maison, disponible sur smartphone. Celle-ci permet d'accéder à de nombreux paramètres et d'influer sur certains d'entre eux. L'application propose également des visites guidées, des statistiques d'utilisation et une navigation par GPS. En cas de problème, l'utilisateur reçoit une assistance immédiate via le chatbot intégré à l'application. Si le problème ne peut être résolu, un contact avec le centre de service FSA via le smartphone est également possible.

Avec sa solution, FSA vise à équiper les vélos électriques des navetteurs urbains ainsi que les vélos de route et les Gravel. Pour cela, quatre roues sont prévues pour fonctionner avec ce moteur : les Vision Metron 40 SL disc, les Trimax 30, les Team 30 et les roues AGX spécifiques Gravel. Il faudra encore patienter avant de connaître la liste des vélos qui intégreront cette solution. Enfin, notons que FSA a effectué le développement du système en Italie. La batterie et le contrôleur de la batterie sont également produits dans le pays, tandis que le moteur est fabriqué dans sa propre usine à Taichung (Taiwan).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.