Dossier

Quand le vélo à assistance électrique nous remet au sport

Lorsque les distances s'allongent ou que la forme physique n'est plus au même niveau, le vélo à assistance électrique devient un précieux allié pour pratiquer du sport ou continuer à en faire !

5. Sur la route

Sur la route

publié le 24 juin

Plus récemment, c'est le vélo de route qui s'est passionné pour l'assistance électrique. Malgré son arrivée tardive sur le marché, il a vite su tirer parti de la fée électrique.

A lire aussi

Avec une intégration désormais quasi parfaite, voire invisible de son couple moteur/batterie, il permet de bénéficier d'une aide précieuse lorsque la forme n'est pas au rendez-vous, d'allonger ses sorties et d'attaquer les cols de montagne. De fait, le vélo de route à assistance électrique se révèle le compagnon parfait pour les personnes qui débutent, celles qui souhaitent continuer à faire du sport sans avoir de douleurs suite à des efforts trop intenses ou tout simplement pour continuer à évoluer au sein d'un peloton... Pour ceux qui pratiquent régulièrement le vélo, un modèle électrique peut également être un outil pour effectuer une séance de décrassage ou effectuer du travail technique en ne se concentrant que sur son pédalage. Mais dans tous les cas, le vélo à assistance électrique devient un catalyseur pour amener les gens à pratiquer du sport, à emprunter des sentiers qu'ils auraient pu juger trop durs et à réaliser de longues distances. Même les plus grands, tel que Thomas Voeckler - ayant pourtant quatre Tour de France à son actif et 10 jours en maillot jaune en 2004 et 2011 - est un fervent défenseur du vélo à assistance électrique. S'il adore le vélo musculaire traditionnel, il avoue trouver un certain atout au VAE, tel que le fait de rouler d'une manière homogène entre gens de niveaux différents ou de réaliser des parcours plus difficiles. Dans tous les cas, il indique que les vélos musculaires et à assistances électriques sont complémentaires !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.