Dossier

Les vélos pliants à assistance électrique

Au-delà de la situation sanitaire qui nous oblige à respecter une certaine distanciation physique, le choix du vélo devient une évidence afin d'échapper aux transports en commun. Et quand il se fait pliant et électrique, n'est-ce pas l'association idéale ?

6. Quel moteur ?

Quel moteur ?©Eovolt

publié le 24 novembre

Quel que soit le vélo que vous convoitez, celui-ci sera automatiquement doté d'un moteur dont la puissance n'excède pas les 250 watts afin de répondre à la norme actuelle. Toutefois, vous aurez le choix, selon la marque du vélo, entre différents moteurs dont les caractéristiques varient.

A lire aussi

La plus importante reste le couple. Plus il est conséquent, plus l'assistance sera importante. C'est utile pour les relances et lors des ascensions. L'emplacement du moteur a également son importante. Il existe des vélos électriques pliants avec moteur à moyeu arrière. Les avantages sont une transmission de puissance directe, qui offre un comportement de conduite dynamique, un moteur silencieux et la possibilité de récupération d'énergie. Côté défaut, cela rend plus difficile le démontage de la roue arrière et la maniabilité arrière est assez lourde. Le vélo est d'ailleurs moins bien équilibré. Plus rares, les vélos pliants électriques avec moteur à moyeu avant sont en revanche un peu moins maniables en raison d'une direction plus lourde. Enfin, le choix d'un moteur central apporte une meilleure répartition du poids, et donc une expérience de conduite qui se rapproche le plus de celle d'un vélo pliant conventionnel. Le moteur étant également proche de la batterie, les câbles ne sont pas facilement endommagés par le pliage de la roue (faible entretien). L'inconvénient du moteur central est qu'il est généralement plus cher. De plus, la chaîne et éventuellement les pignons de la cassette s'usent plus rapidement du fait du couple élevé transmis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.