Urbet Ego, électrico-rigolo

Urbet Ego, électrico-rigolo
Urbet Ego

publié le 26 juin

Y'a des véhicules, comme ça, qui attirent la sympathie. C'est le cas de l'Urbet Ego, avec sa bonne grosse bouille de batracien motorisé, qui mélange les genres avec bonheur ! 

Et même pas cher, en plus ! Vendu 2479 EUR en Espagne, l'Urbet Ego donne le sourire pour moins cher qu'un vélo électrique chez Decathlon (ou presque). Et qu'est-ce qu'on a pour ce tarif amical ? Un tableau de bord LCD, un antivol intégré et surtout un monobras avant, comme sur une Bimota H2, un moteur de 3000 W qui permet de pousser des pointes à 98 km/h ou de faire 120 kilomètres. Ensuite, il faudra recharger en 7 heures ou le rammener chez vous sur vos épaules (il ne pèse que 90 kilos). Cerise sur le crapaud : un haut-parleur qui crache un son de moto (ce n'est pas précisé laquelle, entre une Benelli 400 Imperiale et une Ducati Streetfighter V4, ça ne chante pas de la même façon !) au démarrage, pour ne pas faire peur aux piétons. Olé ! 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.