Total Énergies et Valeo, main dans la main pour refroidir vos batteries

Chargement en cours
Total Énergies et Valeo, main dans la main pour refroidir vos batteries
Total Énergies et Valeo, main dans la main pour refroidir vos batteries
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 28 octobre

Les batteries des voitures électriques sont mises à rude épreuve, ce qui se traduit par une grande montée en température. Total Énergies et Valeo se sont associés pour développer une solution efficace.

Lorsqu'une batterie chauffe, elle perd de son efficacité et cela peut aussi avoir un impact sur sa longévité à moyen ou long terme. Les constructeurs de véhicules électriques ont bien entendu intégré cette problématique avec plus ou moins de succès. Cela passe souvent par la mise en œuvre d'un dispositif à base d'un liquide éthylène glycol finalement assez proche de ce que l'on trouve sur les véhicules thermiques. C'est le cas notamment des Tesla. Certaines marques ont simplement compté sur une solution passive qui n'est pas optimale lorsque l'on roule à faible vitesse par exemple.

Deux fleurons industriels français, Total Énergies et Valeo se sont unis pour développer une nouvelle technologie qui, sur le papier en tout cas, ne semble présenter que des avantages.

Des gains à tous les étages

La base de cette solution est l'élaboration d'un liquide de refroidissement diélectrique (qui ne conduit pas l'électricité) par les équipes de Total Énergies. Les fluides classiques ne peuvent pas être directement mis en contact avec les cellules des batteries. Ils sont donc encapsulés dans des plaques métalliques placées entre lesdites cellules et dans les parois de la batterie. C'est forcément plus encombrant, mais aussi moins efficace. Le nouveau liquide de refroidissement va pouvoir opérer et circuler au cœur de la batterie, entre les cellules. Il viendra alors les refroidir beaucoup plus efficacement. Cette technologie apporte aussi un gain logique de poids car on peut alors se passer de beaucoup de pièces périphériques.

Autre conséquence tout aussi logique : un gain d'encombrement. Les constructeurs automobiles pourront ainsi placer des batteries de plus grosse capacité dans un espace identique, ce qui, allié aux kilos gagnés, sera bénéfique à l'autonomie de leur véhicule. Cette nouvelle technologie en apportant un meilleur refroidissement permet à la batterie d'être plus efficace du point de vue électrique voire d'aller plus loin en matière de puissance de recharge. Enfin, la réduction drastique du nombre de pièces améliore le bilan carbone de la production des véhicules électriques concernés.

« Le fluide diélectrique développé par TotalEnergies complète notre gamme TotalEnergies QUARTZ EV Fluid destinée à la mobilité électrique. Il constitue une solution unique et innovante afin de contribuer à la décarbonation du secteur, un des axes stratégiques de la Compagnie. Par ailleurs l'avantage technologique de notre produit en matière de sécurité, une de nos valeurs fondamentales, contribue à son caractère unique », note Philippe Charleux, Directeur Lubrifiants & Spécialités chez TotalEnergies.

L'apport de Valeo

Si les chimistes de Total Énergies ont développé le fluide, ils ont besoin de Valeo pour son intégration dans le véhicule. Valeo a mis au point des systèmes de gestion thermique globaux basse consommation qui sont capables d'adapter leur intensité à la vitesse de charge notamment. Le lien très fort entre Valeo et le secteur industriel automobile va permettre d'accélérer fortement l'intégration de cette nouvelle technologie dans de futures voitures électriques. Pour l'heure, notre duo francophone n'avance pas vraiment de calendrier annonçant l'arrivée des premières applications de sa technologie mais tout cela semble vraiment prometteur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.