Suzuki scooter : vers un Burgman électrique

Chargement en cours
Burgman électrique : transmission finale par chaine !!!!
Burgman électrique : transmission finale par chaine !!!!
1/2
© motoservices.com

, publié le 14 juillet

Il faut être novateur, précurseur...mais ne pas être trop techno et ambitieux avant l'heure ! C'est ce que l'on pourrait dire aujourd'hui en observant le parcours de Suzuki dans la mise au point d'un deux-roues non thermique. Il y'a plus de dix ans déjà, autour de 2010, le géant japonais misait en effet gros sur une autre solution que l'électrique : l'hydrogène avec son Burgman Fuel Cell, un engin que nous avons d'ailleurs croisé "par pur hasard" en 2019, dans le feu de l'action au moment où nous nous apprêtions à rentrer dans le musée Suzuki d'Hamamatsu, situé face à l'usine historique (c'était pendant la présentation presse de la Katana moderne).

De ce que l'on avait pu voir l'engin roulait, sans le moindre bruit, et les tests que Suzuki a dévoilé étaient concluant. Il a même reçu une homologation pour rouler en Europe ! Mais les structures de rechargement en hydrogène n'ayant pas connu le développement attendu, le projet semble aujourd'hui avoir retrouvé le placard...

Un électrique à batteries fixes Au profit de cet engin électrique que nous découvrons sur ces brevets déposés au Japon ce mois-ci, un véhicule déjà « spoté » dans la rue en Inde. C'est un GT, à l'instar des Burgman actuels, enfin pas ceux que nous voyons sur les routes françaises, cela fait en effet un moment qu'il n'y a plus de Burgman de petite cylindrée au catalogue Suzuki France. Il ressemble donc davantage aux dernièrs modèles vendus en Asie. Il reprend leur cadre acier et les carénages Burgman existant, mais Suzuki fait un choix technologique singulier, pour ne pas dire étrange sur le segment scooter où le fait d'avoir un coffre spacieux est une obligation. En effet avec un groupe propulseur monté dans le châssis, très proche de la partie avant sous la selle, à cet endroit on ne trouve plus d'espace de rangement. En outre, la transmission finale se fait ici comme sur une moto, par chaîne ! Heureusement cet e-Burgman possède un plancher plat ! C'est d'ailleurs ici que se trouve le convertisseur DC-AC.

Suzuki électrique à contre-courant ! Avec ce projet Suzuki s'éloigne des trois autres japonais, avec lesquels Hamamatsu avait pourtant passé un accord portant sur une même norme de batteries amovibles. Le type de batterie que l'on a pu voir dernièrement chez Yamaha par exemple avec son nouveau Neo's, et qui doit prochainement apparaitre sur les projets Honda et Kawasaki. D'autres constructeurs européens aussi devraient participer à ce projet commun, un projet qui pourrait dans un premier temps s'appuyer sur le standard Gogoro créé" à Taïwan.

Ce choix fait par Suzuki s'explique certainement par une meilleure autonomie lorsque les batteries sont fixes car elles sont plus grandes, et les brevets montrent en effet de la place pour le pack de stockage. Mais voilà, une fois la batterie vidée, il faudra rebrancher le scooter alors que les autres systèmes changeront simplement de batteries dans une station dédiée, système qui devrait se développer.

Pour le coup cette solution apparait donc déjà datée..., mais ne blâmons pas la marque pour autant. Peut-être qu'elle travaille en effet sur d'autres projets, plus pérennes, et que cet eBurgman est un moyen rapide d'occuper le terrain des nouvelles mobilités, un terrain qui change d'ailleurs très rapidement... Dommage que la communication officielle du constructeur soit si rare, dans une spirale descendante depuis le début des années 2000, il serait en effet tellement bon pour elle d'apporter des informations sur ses projets, sa stratégie...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.