Supercar Minerva JM Brabazon

Chargement en cours
Supercar Minerva JM Brabazon
Supercar Minerva JM Brabazon
1/9
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 7 octobre

Après avoir longtemps disparu des écrans radar, l'un des plus ancien constructeur automobile, Minerva Automobile, revient sur le devant de la scène avec son projet « Minerva JM Brabazon », une Supercar Hybride de 1 200 ch.

Fondée en 1897 par Sylvain de Jong, Minerva Automobile était considérée alors comme la première marque de luxe au monde et vendait ses automobiles sur les quatre continents. Minerva revient aujourd'hui aux affaires avec la JM Brabazon, laquelle porte le nom de Lord John Moore-Brabazon of Tara, pionnier de l'aviation anglaise qui fut aussi pilote automobile pour Minerva.

Construite autour d'un châssis monocoque en carbone/kevlar, la JM Brabazon est mue par un bloc V12 biturbo de 1 000 ch associé à trois moteurs électriques (deux sur l'axe avant, 1 bloc couplé au moteur thermique) et affiche un rapport poids/puissance de 1 (1 200 ch pour 1 200 kg).

Dotée d'une suspension pilotée, d'aileron arrière mobile, d'un système de régulation continue de ses assiette, appuis et le coefficients de trainée, la JM Brabazon affiche des performances redoutables : le 0 à 100 km/h est en effet abattu en seulement 2.1 secondes et sa vitesse de pointe culmine à plus de 400 km/h. De plus, cette Supercar disposerait d'une autonomie de 100 km en mode exclusivement électrique.

Proposée en deux déclinaisons, « Excellence » et « Royal », la Minerva JM Brabazon demeure pour l'heure à l'état de projet, et Minerva n'a communiqué aucune date quant à son éventuelle entrée en production.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.