Prêts à passer au skateboard électrique ? 

Prêts à passer au skateboard électrique ? ©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 4 janvier

La pratique du skateboard est connue pour son usage dédié aux loisirs, aux rencontres et à l'amusement. Mais de plus en plus d'adeptes de la planche arrivent dans les rues pour se déplacer au quotidien de manière écologique.



Et si 2023 était l'année du skateboard électrique ? Spécialiste ou amateur, passionné ou simple curieux, la planche de bois attire des adeptes d'écomobilité. Si son utilisation est remarquée dans certains évènements sportifs ou plus simplement dans des skateparks, ce deux ou quatre roues pourrait devenir le nouveau moyen de transport à la mode. Né aux États-Unis dans les années 60, le skate s'est développé au départ chez les jeunes. La culture skate, à la recherche permanente de liberté et d'adrénaline a vite conquis les rues des centres-villes au début des années 2000. Aujourd'hui, les équipements électriques, utilisés sur le marché, sont le reflet d'une transition vers des alternatives de déplacements économiques, mais également facilement accessibles.

Sylver, la marque française à tester

Plusieurs marques proposent déjà des planches. Chez Sylver, la marque française de skate électrique, « rider » à l'air libre pour aller au travail ou faire ses courses est à la portée de tous. Le fabricant a conçu trois modèles pour passer d'un univers urbain à des sensations beaucoup plus intenses. Avec des couches de bambou et de bois d'érable, le Sylver Hawk permet de se balader à une vitesse comprise entre 25 et 35 km/h. C'est à l'aide d'une télécommande que la batterie en lithium active le mouvement des roues. Avec plusieurs niveaux de vitesse et une sensibilité au freinage modulable, le skate n'aura bientôt plus de secret pour vous. Mais ce qui fait la force des skates Sylver, c'est la poignée intégrée, qui permet de transporter aisément les 6,3 kg dans n'importe quel moyen de transport. Intuitive, la planche espère révolutionner le paysage urbain. En à peine trois heures, une recharge complète s'effectue. Que ce soit en longboard ou via le Moutain tout-terrain, le skate bouscule dès à présent notre manière de nous déplacer. Cette planche qui peut grimper à 70 cm de long pour certains modèles, sera représentée pour la deuxième fois de son histoire aux Jeux olympiques de Paris 2024. De quoi pousser les voitures à rester au chaud pour privilégier un quatre roues de poche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.