Plus de 2-roues thermiques en 2035 au Royaume-Uni...

Plus de 2-roues thermiques en 2035 au Royaume-Uni...
Plus de 2-roues thermiques en 2035 au Royaume-Uni...

, publié le 12 août

Nos amis motards d'outre-Manche auraient pu se dire que le Brexit leur garantirait la souveraineté des décisions vis-à-vis de l'Europe concernant la transition vers la mobilité zéro-émission, avec peut-être plus de souplesse et de marge quant à sa mise en place (on en parle assez souvent dans nos news, mais aussi dans nos émissions). Il n'en est rien ! Le gouvernement britannique vient de publier son plan de décarbonisation des transports, prévoyant de mettre fin à la production de nouvelles voitures à moteurs thermiques d'ici 2030 (programme ambitieux au demeurant), avec nouveau chapitre, puisqu'il prévoit également des consultations spécifiques au marché des 2 et 3-roues afin d'envisager l'arrêt de leur commercialisation, d'ici 2035, voire même plus tôt si possible !

Un soutien à 582 millions de Livres En parallèle, le ministère des transports britannique annonce clairement vouloir soutenir la production de véhicules zéro-émission :

« Les motos et autres deux-roues zéro-émission sont efficaces pour réduire les embouteillages, améliorer la qualité de l'air en milieu urbain et réduire le bruit. Nous prendrons des mesures pour supprimer ces émissions, y compris en procédant à des consultations sur une date pour mettre fin à la vente de nouvelles motos à émissions non-nulles, tout en veillant à soutenir le développement de nouvelles opportunités industrielles pour le Royaume-Uni. Bien que les voitures et les camionnettes soient plus nombreuses que les motos sur les routes britanniques, les motos constituent une proportion importante et non négligeable, avec 1,4 million d'immatriculations en 2020, et nous ne voulons pas qu'elles soient alimentées par des carburants fossiles alors que le reste du parc automobile devient plus propre. »

Ce soutien à l'industrie évoqué prévoit un montant supplémentaire de 582 millions de livres sterling pour des subventions aux voitures, taxis et motocyclettes "verts" afin de réduire le coût de ces véhicules zéro-émission, mais aussi un développement de statégie entre le Zemo (organisation à but non lucratif chargée de l'organisation de cette transition) et la Motor Cycle Industry Association (équivalent de la CSIAM en France) afin de « stimuler et de coordonner les activités.»

Triumph, qui travaille déjà ardemment sur le sujet de l'électrique avec son projet TE-1, pourrait être l'un des bénéficiaire de cet important soutien...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.