Ocode, le NFT s'invite dans le monde du vélo

Chargement en cours
Ocode, le NFT s'invite dans le monde du vélo
Ocode, le NFT s'invite dans le monde du vélo
1/6
© Motorlegend

, publié le 30 mars

Ocode est le leader incontestable du NFT physique de l'objet. Cette technologie unique, qui est sur beaucoup de lèvres depuis quelques mois notamment pour son arrivée dans le monde de l'art, permet au propriétaire d'un objet d'attester de l'origine et de la valeur de son bien. En 2021, Ocode a distribué 12 millions de codes dans tous les secteurs dans lesquels l'entreprise française intervient, tous les secteurs fortement demandeurs en traçabilité et sécurisation : matériel informatique, équipement de sport, outillage, bagagerie...

Cette technologie intéresse aussi les marques dont les produits peuvent être victimes de falsification. Un évident coup de boost a été provoqué par l'obligation du marquage des vélos neufs en France (cela concernera aussi bientôt ceux d'occasion), une obligation initiée en janvier 2021.

Il se vend chaque année en France entre 2,5 et 3 millions de vélos avec malheureusement aussi 400 000 vols par an pour 100 000 bicyclettes seulement qui finissent par être retrouvées. Dans les faits, sans le marquage, il est difficile aux autorités de retrouver le propriétaire légitime d'un vélo et dans les faits seuls 8000 d'entre eux seront effectivement restitués. 8000 sur 100 000... un chiffre saisissant.

En janvier 2021, IN Groupe, le nouveau nom de l'Imprimerie Nationale, s'est vu confié par l'APIC (Association de Promotion et d'Indentification des Cycles) la gestion des identifiants désormais obligatoires en France. IN Groupe a donc décidé d'utiliser la technologie Ocode qui permet de générer pour chaque vélo un code unique et infalsifiable basé sur le NFT (Non Fungible Token), un NFT stocké ensuite dans son blockchain privé. Le code ainsi généré sera ensuite apposé au vélo par un professionnel du secteur. Ce token ou jeton vient réunir les mondes physique, l'objet, et numérique. Cette technologie ne cesse de progresser et arrive ainsi à sa troisième génération qui va encore plus loin. Ainsi, si une personne scanne le code gravé sur un vélo depuis l'application proposée gratuitement par Ocode, le propriétaire dudit vélo en sera averti. La communication entre la personne ayant trouvé le vélo et le propriétaire pourra ainsi être facilitée tout en respectant la divulgation des informations personnelles.

La technologie de l'entreprise française Ocode créée en 2016 et basée à La-Roche-sur-Yon a séduit dans d'autres pays européens. Ainsi, ce serait près de 5 millions de vélos en Europe qui bénéficieraient déjà de cette identification ultra sécurisée et non reproductible. Tout va bien donc pour Ocode qui a réalisé en 2021 3,1 millions de chiffre d'affaires contre 1,3 million en 2020. En 2022, ce sont les 6 millions de CA qui sont visés avec la création de 26 postes supplémentaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.