Moustache voit grand avec son Lundi 20

Chargement en cours
Moustache voit grand avec son Lundi 20
Moustache voit grand avec son Lundi 20
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 5 novembre

Le dynamique constructeur vosgien vient compléter sa riche gamme de vélos à assistance électrique avec son nouveau Lundi 20. Il marque l'arrivée de la marque dans le segment des vélos utilitaires, un segment en plein boum qui regroupe les vélos cargo et les Long Trail.

Il s'en serait en effet écoulé 11 000 unités en France en 2020 contre à peine 3 000 en 2019 soit une augmentation de plus de 350 % pour un prix médian autour des 4000 €.

Moustache a fini par opter pour l'architecture Long Trail plutôt que Cargo. En effet, elle présente un bon compromis entre capacité de chargement et facilité de conduite, un VAE Cargo demandant un peu plus de maîtrise pour se glisser dans la circulation. Il est aussi lourd et encombrant ce qui peut poser quelques problèmes pour le stationnement.

Mais comme toujours, Moustache n'a pas voulu faire comme tout le monde et son Lundi 20 est non seulement réfléchi dans ses moindres détails, mais il vient en prime s'insérer dans un écosystème complet d'accessoires et équipements optionnels.

Premier impératif, proposer un produit ultra robuste capable de supporter une forte charge sans faiblir dans le temps. Le cadre en aluminium est rigide avec une structure renforcée tandis que la fourche spécifique s'appuie sur un pivot conique très épais. Le Lundi 20 s'appuie comme son nom l'indique sur des roues de 20 pouces chaussées de pneus très larges, des 20 x 2,35 en l'occurrence, très résistants aux crevaisons, et présentant une rigidité importante afin de ne pas avoir une structure qui se déformerait sous la charge. Le choix de roues de 20 pouces permet de conserver un vélo joueur et maniable, proche dans le ressenti du comportement d'un Lundi 27 par exemple. D'ailleurs, au final l'empattement du Lundi 20 est à peine supérieur que celui du Lundi 27 avec 185 cm contre 183 cm.

L'emblématique en M est ici reconduit tandis qu'à l'arrière une tige de selle unique prend place. En effet, elle est à la fois suspendue - pour apporter un certain confort - et télescopique.

Comme tout vélo à vocation utilitaire, les solutions de portages sont essentielles. La partie arrière bénéficie d'une construction en treillis capable de supporter une charge de 70 kg. Un robuste porte-bagages peut accueillir différents sièges pour enfant et adolescent avec en prime une barre de protection nommée Albert qui protégera le ou les passagers d'un éventuel choc. Leurs pieds seront aussi abrités de la transmission du vélo, celle-ci étant entièrement carénée. Le catalogue de la marque regorge de système avec par exemple plusieurs sacoches, un porte-bagages avant, des caisses de transport en plastique...

Sans surprise, nous retrouvons un moteur Bosch, en l'occurrence le Cargo Line spécifique à ce genre de VAE qui se montre coupleux mais doux. Il est associé à une batterie Bosch PowerPack de 500 Wh placée sur le dessus du tube diagonal. Une seconde batterie identique peut prendre place verticalement derrière le tube de selle. La gamme débute avec le Lundi 20.3 qui utilise une transmission Shimano Deore 10 vitesses. Il est proposé au prix de 4599 €. La version DUAL avec donc une seconde batterie est vendue 1000 € de plus soit 5599 €. C'est le même prix que le Lundi 20.5 qui s'appuie lui sur une transmission Enviolo Heavy Duty à variation continue avec une amplitude de 380 % et une courroie Gates. Le 20.5 existe aussi en version double batterie au prix de 6599 €.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.