Mob-Ion, le scooter à hydrogène existe et il est français !

Chargement en cours
Le Mob-ion AM 1 passera à l'hydrogène en 2023
Le Mob-ion AM 1 passera à l'hydrogène en 2023
1/3
© motoservices.com

, publié le 30 juillet

Nous avions déjà parlé de cette société française qui avait lancé un scooter électrique AM1, style vespa, voilà déjà un an. Aujourd'hui, Mob-ion qui fait partie du groupe Cruis'R, qui conçoit des solutions de mobilité électrique intégrées et de stockage d'énergie, se lance sur un scooter fonctionnant à l'hydrogène. On ne va pas parler ici si cet hydrogène est vert ou gris, mais de la technologie embarquée qui ne produit comme rejet que de l'eau. Pour intégrer cette technologie, Mob-ion a conclu un partenariat avec la société STOR-H Technologies pour accélérer le développement de la mobilité par hydrogène en concevant ensemble le scooter AM1 Powered by STOR-H.

STOR-H est déjà présent sur le segment de la mobilité urbaine grâce aux vélos et aux triporteurs et avait par le passé, développé un scooter à hydrogène en 2010. Un modèle avait même été exposé au Grand Palais lors de la COP21, en 2015. Chacun apporte ses compétences : la partie cycle et l'électronique embarquée de puissance et de contrôle est assurée par Mob-ion, STOR-H oeuvre sur la solution hydrogène.

Rechargement par cartouche La technologie développée par STOR-H permet de contenir l'hydrogène dans des cartouches standards de la taille d'une canette. Un peu comme ont a sur un réchaud de camping. L'hydrogène est stocké à l'état gazeux dans ces cartouches où la pression y est très faible (9 à 10 bars). Elles sont particulières et ne se jettent pas une fois vide, mais sont rechargeables.

Lorsque les cartouches sont vides, il suffit de se rendre dans le distributeur le plus proche et de les échanger contre des cartouches pleines.

Chaque cartouche permet de faire 15 km et chaque scooter embarque 2 ou 3 cartouches.

La technologie hydrogène comme vecteur d'énergie est connue depuis plusieurs décennies. Elle est en voie de relance dans le cadre du plan gouvernemental qui a, en effet, annoncé son ambition avec le lancement de sa stratégie pour la production d'hydrogène décarboné qui participe à la lutte contre le réchauffement climatique.

De grandes ambitions Pour Christian Bruere, le directeur de Mob-ion "Grâce à notre vision extrême de la conception de notre électronique et notre parfaite maîtrise de la conversion de puissance, Mob-ion est capable d'offrir à STOR-H toutes sortes de solutions sur la gestion de l'électronique. Cela signifie que demain, dans le cadre de futurs projets communs, nous pourrons déployer des solutions électroniques pour la partie BMS (Battery Management System) pour la gestion de la batterie tampon, mais aussi sur l'aspect conversion de puissance et ce, à différents niveaux de puissance. Aujourd'hui, nous travaillons sur un scooter de 3000W de puissance ; demain nous serons capables de décliner nos expertises sur un vélo à 250W ou sur un quad à 5000W. Cela sera possible car toute la partie logique de la gestion de cette électronique a déjà été traitée par nos équipes techniques".

La première phase du projet devrait s'achever entre septembre et octobre 2021. Elle aboutira à un prototype 1, c'est-à-dire un démonstrateur fonctionnel permettant aux équipes de vérifier que le concept appliqué au scooter AM1 fonctionne correctement et qu'il respecte les ambitions définies en termes de performances et d'intégration dans le véhicule. Les premiers modèles devraient être commercialisés au premier semestre 2023. Ce premier projet doit constituer la première étape d'apprentissage du partenariat, avant de s'engager dans des projets plus ambitieux. 

Mob-ion a développé un assemblage en France ainsi que la production de certains composants pour l'AM1 à batteries :

o atelier d'assemblage de scooters, un atelier de formation et un service client à Bezons ;

o lignes d'assemblage hébergées au sein d'un site unique, à Guise dans l'Aisne, dans lequel sont stockés les conteneurs ;

o l'électronique est conçue et fabriquée dans la banlieue sud de Nantes en Loire-Atlantique ;

o les batteries électriques sont également assemblées à Artigues-près-Bordeaux, en Nouvelle-Aquitaine.

Le AM 1 à batterie est commercialisé depuis avril 2021. Il s'en est vendu 26 dont 16 en juin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.