Laon-Couvron : bientôt un circuit 100% dédié aux éléctriques

Laon-Couvron : bientôt un circuit 100% dédié aux éléctriques
À l'entrée du circuit le logo de MotorSport Vision trône déjà
A lire aussi

, publié le 23 août

Propriété de l'entreprise anglaise MotorSport Vision (qui possède déjà 6 circuits en Angleterre comme Brands Hatch et Donington Park) depuis pratiquement 10 ans, l'ancienne base militaire de Laon-Couvron (02) devait à la base être transformée en un circuit de vitesse comme on en connaît déjà un bon nombre en France. Mais le projet n'avançait pas, car les élus locaux écolos s'y étaient opposés. Aujourd'hui, l'avenir de ce lieu prend une nouvelle tournure grâce à l'idée du PDG de MotorSport Vision, Jonathan Palmer. L'ancien pilote de Formule 1 veut finalement transformer Couvron en circuit 100% électrique. Sur cette piste de 8 km, les engins pourront donc rouler tout en voyant leurs batteries se recharger grâce à la centrale photovoltaïque du circuit située sur les 300 hectares désaffectés. 

Forcément, cette idée d'écocircuit a fait mouche auprès des pouvoirs publics. 

Il y a 8 ans de cela, électrique ou pas, on attendait pourtant de pied ferme l'arrivée du circuit...

MotorSport Vision avait chiffré la construction du circuit pour véhicules thermiques entre 25 et 30 millions d'euros. Ici pour la réalisation d'un circuit écofriendly, la facture serait descendue entre 10 et 15 millions d'euros (merci les aides gouvernementales ?). Pour convaincre les élus, monsieur Palmer a sorti la carte de l'emploi. Pour s'occuper de la structure, l'entrepreneur anglais promet pas moins de 150 créations de postes en 7 ans. Mais l'ancien pilote british va plus loin en pensant que c'est probablement 500 personnes qui travailleront sur le site de Couvron dans les 10 ans à venir. Bon à savoir : il espère pouvoir ouvrir ce circuit écofriendly d'ici 4 ou 5 ans. 

Ce qui séduit d'autant plus la politique, c'est qu'à travers cet endroit, les hommes de l'État imaginent un réel pôle d'activité autour de l'industrie automobile électrique axé sur le recyclage des batteries et des véhicules thermiques. Éric Delhaye, président (UDI) de la communauté d'agglomération du pays de Laon déclare par exemple : 

"Dans la décennie à venir, il y aura tout un marché à conquérir, sur le recyclage des batteries et sur le recyclage des véhicules thermiques. C'est donc une orientation qui nous semble porteuse de croissance, de valeurs et d'emplois."

Pour le moment, MotorSport Vision n'a pas apporté de précision quant à savoir si les motos électriques seront aussi acceptées sur le circuit de Couvron, mais il n'y a pas de raison que ça ne se fasse pas. Ou alors le monde de l'automobile électrique est déjà discriminatoire. Par contre si vous comptez vous pointer devant les grilles du circuit avec votre bon vieux 350 RDLC de piste pour espérer gratter un ou deux tours, il y a moyen que vous vous fassiez recaler...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.