La Chine, usine mondiale des deux-roues électriques ?

La Chine, usine mondiale des deux-roues électriques ?
La Chine, usine mondiale des deux-roues électriques ?

, publié le 14 avril

La Chine est déjà un grand fabricant de beaucoup d'objets de tous les jours, comme les télévisions, ordinateurs, smartphones, etc., mais aussi de beaucoup de véhicules électriques. Alors que des grandes marques premium comme Tesla ou Zero fabriquent leurs véhicules ou les assemblent dans les pays où ils sont vendus, la plupart des autres véhicules dont les véhicules bon marché sont fabriqués en Chine.

Focus entre 2020 et 2021 La production chinoise est en hausse de 27,7 % en 2021 par rapport à l'année précédente, avec 22,9 millions de véhicules exportés pour une valeur de 5,29 milliards de dollars américains (+ 50,8 % par rapport à 2020). L'Amérique du Nord a capté 43,5 % du nombre total de véhicules produits en augmentant de 31,3 % les imports par rapport à 2020. Les États-Unis d'Amérique restent le pays du monde le plus importateur avec 9,4 millions de véhicules, soit 41 % des exports chinois pour une valeur d'environ 1,5 milliard de dollars américains. Le Canada n'est cependant pas un petit marché puisqu'il a multiplié par 1,2 ses importations entre 2020 et 2021 avec 540 000 véhicules, mais n'égale pas la croissance de la Thaïlande qui a vu ses importations augmenter de 200 % par rapport à l'année précédente à cause de nouvelles restrictions environnementales.

La France se situe tout de même cinquième en termes de valeur commerciale et troisième en termes de nombre de véhicules après les États-Unis d'Amérique et les Pays-Bas. Nous avons importé en 2021 22 % de plus de véhicules qu'en 2020, soit 890 000 deux-roues électriques.

Un avenir survolté ? La tendance n'est pas forcément à des performances de sportives dans de petits scooters, mais les acteurs historiques de la moto ont accéléré l'électrification du parc. BMW va livrer ses premiers CE-04 (fabriqués en Allemagne) d'ici quelques jours et on voit de plus en plus de bornes de recharge fleurir sur les trottoirs. Parmi les plus petits qu'on importe, on peut citer Yadea avec son scooter C1S, mais des modèles comme la Pursang E-track ou encore le Silence S01+ sont produit en Espagne. Ces aperçus ne sont qu'un tout petit panel de ce que produit la Chine, car beaucoup de véhicules ne sont pas arrivés jusqu'à nous comme le CFMoto AE8. Pourtant, on a pu voir quelques spécimens sur le salon Autonomy la semaine passée. Vous pouvez d'ailleurs retrouver notre visite du salon en vidéos en bas de page !

Le point de vue de Théo Nous voyons que les marques commercialisent de plus en plus de véhicules électriques, d'une part pour séduire l'opinion publique, mais aussi pour se donner une image plus verte (les deux vont de pair). Il ne faut pas oublier que les financements publics et privés sont de plus en plus scrutés par des ONG qui pointent du doigt les solutions polluantes à base d'énergie fossile. Avec tout ce greenwashing, on oublierait presque qu'un véhicule électrique pollue énormément à la fabrication et que consommer, c'est aujourd'hui forcément polluer... parfois à l'autre bout du monde : plus arrangeant pour nos consciences de citoyens occidentaux, par forcément au global pour la planète. On reconnaîtra tout de même que l'électrique est une solution pour améliorer la qualité de vie dans nos villes : silence et air pur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.