Gazelle développe un vélo qui garde l'équilibre !

Chargement en cours
Gazelle développe un vélo qui garde l'équilibre !
Gazelle développe un vélo qui garde l'équilibre !
1/3
© Motorlegend

, publié le 8 juillet

Gazelle et l'université de technologie TU Delft aux Pays-Bas ont développé le Steer Assist, un système qui stabilise le vélo et évite les chutes.

La pratique du vélo est en augmentation constante, que ce soit pour faire du sport ou tout simplement pour réaliser les trajets du quotidien. Un geste aussi bon pour la planète que pour notre santé, mais qui engendre un afflux massif de cyclistes, parfois peu expérimentés, sur les routes et pistes cyclables. À ce propos, l'institut néerlandais de sécurité routière SWOV indique que le nombre d'accidents impliquant des cyclistes a augmenté d'environ 30 % entre 2000 et 2010. Des accidents graves qui sont souvent le résultat d'une perte de contrôle du vélo, qui dans de nombreux cas est une personne âgée. L'étude démontre que 120 cyclistes de 55 ans et plus ont été tués dans un accident, tandis que 4280 cyclistes de plus de 55 ans ont été impliqués dans un accident grave. Fort heureusement, la science et la technologie pourraient venir ralentir cette hémorragie, puisque des chercheurs ont développé un vélo électrique stabilisé.

Pour un équilibre parfait

En effet, à l'heure où l'on parle de voitures autonomes qui nous emmènent à destination sans la moindre intervention de notre part, il existe des vélos qui sont techniquement aussi avancés... ou presque. Bien sûr ce vélo à assistance électrique n'est pas autonome à proprement dit, mais il offre plus de stabilité, via des capteurs et autres moteurs. Ce projet est développé depuis près de 15 ans par l'université de technologie TU Delft aux Pays-Bas. Avec son électronique embarquée, le vélo conserve une stabilité parfaite à partir d'une vitesse de 4 kilomètres par heure. Pour cela, les chercheurs ont utilisé des gyroscopes, comme ceux utilisés par les monoroues et autres hoverboards. Toutefois, ici l'exercice est bien plus complexe, puisqu'il faut compenser les mouvements latéraux, choses que les roues ne peuvent pas facilement réaliser. De fait, il faut ici utiliser le moteur de l'assistance pour retrouve un peu de vitesse, mais également placer un moteur dans la colonne de direction pour réorienter le vélo. L'idée était de reproduire les gestes qu'un cycliste expérimenté réalise pour garder son équilibre sur le vélo. « Nous avons développé un modèle mathématique avec quelque 25 paramètres physiques qui ont prédit avec succès la stabilité du vélo à différentes vitesses. Nous avons également prouvé expérimentalement que les idées derrière la théorie étaient correctes » précise le Dr Arend Schwab, chercheur à la TU Delft.

Une commercialisation dans quelques années

Grâce à cela, le cycliste dispose d'une correction active de son équilibre. Et tout cela fonctionne simplement d'après le docteur Schwab « Vous avez besoin d'un capteur qui détecte quand le vélo tombe, d'un moteur qui peut ajuster la direction et d'un processeur pour contrôler le moteur. Le plus difficile est de trouver les bons algorithmes pour le processeur, c'est là que nos recherches scientifiques sur la stabilité des vélos se sont avérées extrêmement importantes. »

Le prototype développé par Gazelle se distingue par la présence d'un bloc assez conséquent au niveau du tube de direction, quelque peu disgracieux. Pour Gazelle, l'étape suivante consiste à réduire la taille du moteur et d'adapter ce système à l'ensemble de la gamme. Mais pour le moment, les chercheurs espèrent que « Steer Assist » sera prêt pour le marché dans quelques années seulement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.