Electra installe sa première station de recharge rapide

Chargement en cours
Electra installe sa première station de recharge rapide
Electra installe sa première station de recharge rapide
1/4
© Motorlegend

, publié le 25 février

Fondée début 2021, la jeune Startup vient d'implanter sa première station de recharge rapide à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Vous ne connaissez pas Electra ? Rien de plus normal puisque la startup a été fondée en février 2021... De plus, la marque était pour le moment en phase de développement afin de déployer des bornes de recharge rapide sur tout le territoire. Pour y parvenir, Electra a réalisé une levée de fonds de 15 millions d'euros auprès de plusieurs business angels. Parmi eux, on peut mentionner le programme Advenir, géré par l'Avere, qui octroie des subventions pour la mise en place de bornes de recharge. Ainsi, un an après sa création, Electra vient d'implanter sa toute première borne de recharge rapide à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Dans cette station, les bornes délivrent une puissance comprise entre 150 kW et 300 kW pour un temps de recharge allant de 10 à 30 minutes. Pour l'utilisateur, le coût sera de 0,44 euro du kWh TTC.

Pour faciliter l'utilisation de ses bornes et fidéliser ses futurs clients, l'opérateur propose une application qui permet à ce dernier de géolocaliser toutes les bornes Electra disponibles. En outre, elle permet de calculer le chemin le plus rapide pour se rendre à une borne, de réserver un créneau, de superviser l'acte de recharge et de payer.

Pour faire la différence, l'opérateur a également soigné ses stations, avec un guidage lumineux par LED ou encore le système d'identification et un design différenciateur afin d'améliorer l'expérience. Cette station pilote est la première pierre de l'édifice, puisqu'Electra va déployer deux stations par mois, puis une par semaine d'ici à la fin 2022. Ce sont ainsi 1 000 bornes en France qui seront installées d'ici à 2030. L'implantation de ces bornes se fera dans des zones urbaines.

Concernant les bornes en elles-mêmes, il s'agit de modèles italiens Alpitronic et chinois XCharge. L'opérateur a indiqué vouloir privilégier les constructeurs français, mais ils ne proposaient pas les critères requis. « Nous nous sommes beaucoup posé la question d'un approvisionnement auprès de constructeurs français, mais nous n'en avons pas trouvé qui répondent à nos besoins, justifie Julien Belliato, directeur des opérations et cofondateur d'Electra. Nous avons relevé des problèmes de qualité et de fiabilité d'une part, et un manque de flexibilité pour adapter leurs produits d'autre part. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.