Dossier

La moto électrique a le vent en poupe

Les motos électriques ne font pas - dans tous les sens du terme - beaucoup de bruit. Et pourtant ! C'est un mode de transport prometteur qui semble réunir bon nombre des facteurs désirables depuis quelques années.

6. Un marché qui va s'accélérer

Un marché qui va s'accélérer

publié le 2 avril

Il serait faux de croire que la moto électrique se réduirait à un scooter avec un moteur de VAE optimisé et une batterie glissée sous la selle. C'est même tout le contraire. Le marché, constitué par de jeunes firmes en train d'être rejointes par les grandes marques comme Harley-Davidson ou Kawasaki, propose une offre pléthorique qui permet de faire un choix raisonné sans se ruiner, pour coller à des usages précis. À tout type de moto thermique correspond désormais son alter ego électrique. Vous avez le choix ! Et si actuellement, les modèles 100% électriques ne représentent une part de marché proche de 2,5%, ils devraient représenter demain la majorité des ventes. Forcés et contraints, peut-être, puisqu'en février 2020, le gouvernement a officiellement annoncé son projet de mettre fin à la vente de voitures à moteur thermique d'ici 2030 et de les interdire sur les routes d'ici 2040.

A lire aussi

Qu'est-ce que cela signifie pour les motos ? À l'heure actuelle, aucune disposition ne concerne les motos thermiques. Ils sont considérés comme « hors du champ d'application » des directives actuelles et ne sont pas concernés par ces futures interdictions. Mais compte tenu des résultats des études sur la pollution qu'elles engendrent, il y a fort à parier que cette situation est amenée à évoluer à moyen terme. Après la dernière mise en conformité Euro 5 publiée en janvier, les seuils d'admissibilité des émissions dangereuses continueront de baisser. Et alors qu'une moto thermique moyenne consomme moins de carburant et produit beaucoup moins d'émissions de CO2, elle est disproportionnellement plus élevée en émissions d'hydrocarbures, d'oxyde d'azote et de monoxyde de carbone. Pour cela, des constructeurs engagés dans la démarche de « zéro émission » pour les deux-roues vont être de plus en plus nombreux.

Actuellement, la marque de moto la plus représentée en matière de densité de gamme de modèles électriques est Zero Motorcycles. Depuis sa création en 2006 sous le nom d'Electricross, la firme américaine adopte une approche pouvant faire penser à celle de Tesla dans l'automobile, en veillant à mettre les performances au premier plan. À l'inverse, des modèles de la SuperSoco adoptent un profil plus urbain tout en offrant plus de polyvalence. Horwin est également positionné sur le marché des deux-roues électriques avec plusieurs modèles, tandis que KTM et Electric Motion s'aventurent sur un profil tout-terrain. À un niveau tarifaire plus élevé, on remarque la Harley-Davidson LiveWire, première moto électrique de la marque, ainsi que les Lito Sora et Tacita T-Race Diabolika. De son côté, Energica développe plusieurs modèles très puissants, à haute performance, fournissant notamment toutes les machines du championnat de MotoE. Sans oublier la marque française Voxan, qui s'appuie sur son modèle Wattman dans une version homologuée pour la route, et une autre destinée aux records de vitesse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.