Dossier

Le marché de l'autopartage se structure

L'autopartage, aussi appelé car-sharing, connaît une progression étonnante. À l'heure où les grandes villes veulent faire sortir les voitures thermiques des villes, le phénomène de l'autopartage séduit autant les utilisateurs que les municipalités. Si bien que l'offre se diversifie tout en s'adaptant aux besoins du plus grand nombre.

8. Le prix de l'autopartage

Le prix de l'autopartage©D.R.

publié le 26 février

Prendre et restituer un véhicule 24 heures/24 est la clé du succès pour tout service d'automobile partagée. Chacun peut emprunter un véhicule à l'heure de son choix pour des besoins précis sans se soucier des créneaux horaires...

Mais l'autre fer de lance de ces offres concerne les tarifs. Les citadines sont les versions les plus utilisées - avec des modèles quasiment tous électriques. Et pour cause, elles sont plus maniables et pratiques pour se faufiler en ville et se garer. Et leurs prix sont plus avantageux. Les tarifs sont proportionnels à la distance parcourue et/ou à la durée d'utilisation. Selon les opérateurs, les prix varient. Par exemple, louer une voiture chez Free2Move revient à 39 centimes par minute (ou 26 centimes par minute avec un abonnement mensuel de 9,90 €), tandis que le prix est de 24 à 34 centimes en fonction de la zone de location chez ShareNow (ex Car2Go) ou de 29 à 39 centimes par minute (Twizy ou Zoé) chez Moov'in Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.