Dossier

Versions spéciales sociétés : méritent-elles le détour ?

Avec plus d'un tiers des immatriculations à leur crédit en 2019, les entreprises sont des clients à choyer. De la PME à la société du CAC 40, toutes ont, en effet, besoin de véhicules à destination de leurs commerciaux ou de leurs cadres. Un marché juteux auquel la plupart des marques consacrent des versions spécifiques.

Sommaire du dossier

3. Valeur de rachat, la donnée qui peut tout changer

Valeur de rachat, la donnée qui peut tout changer©D.R.

publié le 6 octobre

La plupart des entreprises optant désormais pour des Location avec Option d'Achat ou des Locations Longue Durée pour leur flotte, ces versions Business peuvent retrouver de l'intérêt même si leur « avantage client » en neuf, c'est-à-dire la part des équipements supplémentaires offertes, est peu élevée.

A lire aussi

En effet, la valeur de rachat, c'est-à-dire le prix que vaudra la voiture à la fin du contrat, détermine largement le montant des loyers. Logique, puisque ceux-ci ont vocation à couvrir la différence entre la valeur neuve et cette fameuse valeur en occasion. Et le système français de calculer ces valeurs de rachat est très peu favorable aux occasions.

Reprenons notre exemple de l'Opel Corsa dans le cadre d'une utilisation de 36 mois/45 000 km. A ce jour, la version 1.5 Diesel 100 ch Edition Business, affichée 21 470 €, a une valeur estimée au terme de notre contrat de 11 160 €. En face, une finition Edition dotée des options lui permettant d'être équipée comme l'Edition Business sera affichée 21 600 € en neuf mais « seulement » 11 000 € après 3 ans et 45 000 km.

Si l'on regarde les deux versions d'Audi A3 Sportback pré-citées, c'est encore plus probant. Une 35 TDI Business Line S-Tronic (valeur neuve : 37 900 €) vaudra, après 36 mois/60 000 km, 23 880 €. Une finition de « base » dotée des mêmes options (valeur neuve : 43 990 €) vaudra, aux mêmes âges et kilométrages, 24 760 €, soit une perte supplémentaire de 5 210 €. Cela représentera, peu ou prou, une différence de 170 € sur chacun des loyers. Là encore, chaque entreprise pourra toutefois jouer avec les options en n'ajoutant à une version de « base » que celles qui l'intéressent et le résultat pourra alors être inversé. En conclusion, qu'il s'agisse de l'achat d'une voiture ou de la louer via une LOA ou une LLD, il est impératif de toujours faire des comparaisons entre plusieurs versions d'un même modèle.

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.