Dossier

Vendre sa voiture à un particulier : les précautions à prendre

Une grande partie des automobilistes continue de se séparer de sa voiture sans passer par l'intermédiaire d'un professionnel. Un choix qui n'est pas sans poser quelques difficultés et exige de se prémunir contre certains pièges.

1. Une pratique rémunératrice

Une pratique rémunératrice©D.R., D.R.

publié le 19 mars

Lorsque l'on décide d'acheter une voiture d'occasion à un particulier, le choix le plus évident pour se séparer de son véhicule actuel est de le vendre soi-même à un autre particulier. Certes, il existe aujourd'hui d'autres possibilités, comme ces sociétés qui se sont fait une spécialité de racheter « sec » votre auto.

A lire aussi

Et même s'ils achètent leur nouvelle voiture, qu'elle soit neuve ou d'occasion, à un professionnel, certains automobilistes tiennent à revendre leur véhicule par eux-mêmes. La principale raison est très rationnelle : les pros ont la réputation, très souvent justifiée il est vrai, de racheter les voitures d'occasion à des montants largement inférieurs à ce qu'il serait possible d'obtenir en les revendant par soi-même. Certes, laisser son auto à un pro à l'avantage de la facilité : il suffit juste de se mettre d'accord sur un prix, sans aucune autre démarche à effectuer. Mais l'écart entre sa proposition et le prix de vente à particulier peut fréquemment atteindre 15 à 20 %. Sur une auto valant 10 000 €, cela représente 1 500 à 2 000 €. Pour beaucoup, cette somme mérite que l'on se donne un peu de mal. Car vendre sa voiture à un particulier ne réclame pas seulement du temps, cela exige également de prendre certaines précautions.

1 / 3

suivant

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.