Dossier

Diesel bientôt interdit en ville : faut-il y croire ?

Les véhicules diesel boutés hors de nos cités, c'est le rêve de nombreux politiques et de tous les écologistes. Mais un tel scénario peut-il réellement se produire à court terme ? Pas si sûr.

Sommaire du dossier

1. Une phobie récente

Une phobie récente©D.R.

publié le 29 octobre

Le ciel du Diesel a commencé à s'obscurcir en 2012. L'Organisation Mondiale de la Santé publie alors une nouvelle liste de produits cancérogènes (provoquant ou aggravant l'apparition d'un cancer) au sein de laquelle figure le gasoil.

A lire aussi

Pour beaucoup, ce n'est que la concrétisation officielle d'une vérité connue depuis longtemps. Mais la tempête se déchaine réellement en septembre 2015. L'agence américaine de protection de l'environnement (EPA) rend alors publique une affaire impliquant le groupe Volkswagen. Le géant allemand est accusé d'avoir utilisé des logiciels falsifiant les résultats des tests anti-pollution obligatoires pour obtenir l'homologation sur le sol états-uniens. Le diesel, pourtant portés aux nues durant des décennies par de nombreux pays, la France en tête, se révèlerait donc incapable de satisfaire aux normes en vigueur sans que les motoristes n'aient à tricher. Car, rapidement, le géant allemand n'est plus le seul mis en cause : tous les constructeurs possédant ce type de moteur dans leur gamme sont pointés du doigt. Pour les politiques, le diesel devient alors le carburant à abattre. Et de nombreux maires de grandes villes entendent bien lui interdire d'accéder à leurs rues dans un avenir très proche.

1 / 3

suivant

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.