Dossier

Acheter une électrique d'occasion

Longtemps marginales sur le marché de l'occasion, les voitures électriques y sont désormais disponibles en nombre. Avec des prix bien plus digestes qu'en neuf, elles séduisent de plus en plus d'automobilistes. Mais s'en porter acquéreur nécessite quelques vérifications spécifiques.

Sommaire du dossier

1. Une part de marché en expansion

Une part de marché en expansion©D.R.

publié le 29 juillet

En France, la voiture électrique a réellement pris son envol avec l'arrivée de la Renault Zoé, en 2012. Durant cette décennie, le nombre de modèles zéro émission n'a cessé de croitre, augmentant mécaniquement les ventes. Au premier semestre 2022, plus d'une voiture neuve livrée dans l'Hexagone sur 9 était une électrique. Le parc global est toutefois encore limité puisqu'environ 600 000 de ses autos, soit 1,5 % du total, circulent sur nos routes.

A lire aussi

Comme toujours, le marché de l'occasion suit cette tendance avec un certain décalage. Toujours durant le 1er semestre 2022, seules 40 000 électriques ont changé de propriétaire, soit 1,5 % des ventes totales. Mais cette part est en progression constante depuis plusieurs années. En effet, les plus écolos des automobilistes mais aussi ceux qui habitent dans ou à proximité d'une ZFE, des zones où la circulation des voitures thermiques est de plus en plus soumise à contrainte, sautent le pas.

Si l'idée de ne plus avoir à fréquenter les stations-services est séduisante, surtout en cette période où un grand nombre d'entre elles affichent des tarifs au litre supérieurs à 2 €, devenir le propriétaire d'une telle auto exige une méthodologie un peu différente que pour une voiture thermique.

En effet, il est indispensable de se poser certaines questions avant de craquer, mais également de se pencher assez profondément sur la partie technique. Car si rouler en électrique, c'est souvent fantastique, cela peut tourner au cauchemar si l'on fait le mauvais choix.

Pour ne pas en arriver là, suivez notre guide.

1 / 3

suivant

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.