Dossier

Quelle place pour la voiture dans les villes ?

Moyen de transport indispensable au quotidien de millions de Français, l'auto est pourtant dans le collimateur de nombre de municipalités. Après plusieurs décennies de « tout-bagnole », celles-ci se posent la question de la place à réserver à la voiture dans leurs murs.

1. Une amie envahissante

Une amie envahissante©Frédéric Bisson, Frédéric Bisson

publié le 10 octobre

Une amie envahissante

A lire aussi

Dès le début du XXème siècle, l'essor de l'automobile a une influence importante sur l'urbanisme. Si les cités les plus anciennes accueillent parfois cette nouvelle venue tant bien que mal dans leurs quartiers historiques, les villes nouvelles sont dessinées de façon à faciliter sa circulation, parfois à l'extrême. Dans certaines villes, c'est se déplacer à pied ou en vélo qui devient alors problématique. Pourtant, dès 1933, l'architecte Le Corbusier tirait la sonnette d'alarme dans La charte d'Athènes. Pour lui, les véhicules mécaniques en ville étaient sources d'insécurité, de gêne et troubles à la santé.

Aujourd'hui, la quasi-totalité des grandes villes du Globe ont engagé une réflexion sur leur compatibilité avec l'automobile. Si les constats qu'elles font de ces observations varient peu d'un cas à l'autre, les solutions pour y remédier sont, elles, très différentes. Entre celles qui sont déjà en place, avec plus ou moins de succès, et celles qui seront déployées dans les prochaines années, la place réservée à l'automobile en périmètre urbain subit une énorme mutation.

1 / 4

suivant

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU