Dossier

Bonus-Malus 2017 : le grand bouleversement

Le 1er janvier prochain, le barème du bonus/malus écologique sera profondément remanié. Sans surprise, les primes seront moins largement distribuées, tandis que le nombre de modèles touchés par le malus sera en forte hausse.

Sommaire du dossier

2. Toujours moins de modèles récompensés

Toujours moins de modèles récompensés©Kirill Borisenko, Kirill Borisenko

publié le 2 décembre

Une bonne part des modèles ayant droit à un bonus, et ils sont moins nombreux en 2017 qu'en 2016, voit le montant de la prime qui leur est accordé baisser. Ainsi, la tranche la plus favorable, celles des autos rejetant 20 g/km de CO2 au maximum (à ce jour, ne sont concernés que des modèles 100% électriques), passe de 6 300 € à 6 000 €. Mais si l'achat de cette voiture neuve est couplée à la mise au rebut d'un diesel immatriculée avant le 1er janvier 2006, le super-bonus passe, lui, de 3 700 € à 4 000 €. Dans ce cas de figure, le montant total des aides demeure donc à 10 000 €. Attention, si le tarif de l'auto est supérieur à 40 000 €, celle-ci n'a le droit ni au bonus, ni au super-bonus.

A lire aussi

Dans la tranche supérieure, qui concerne les véhicules rejetant de 21 à 60 g/km de CO2, c'est le statu-quo avec un bonus qui s'établit à 1 000 €. Cette catégorie regroupe la plupart des modèles hybrides rechargeables (plug-in), à condition qu'il s'abreuve de sans-plomb. En effet, depuis l'entrée en vigueur du barème 2016, toutes les voitures diesel, quel que soit leur taux de rejets, sont privées de bonus. Ici aussi s'applique le super-bonus lors de la mise au rebut d'un diesel mis en circulation au plus tard le 31 décembre 2005, mais son montant est de « seulement » 2 500 €.

Au-delà, aucun modèle n'a le droit à un bonus. C'est une douche froide pour les voitures full hybrid, du type Toyota Yaris et Prius. En effet, jusqu'à maintenant, si elles rejetaient entre 61 et 110 g/km de CO2, elles donnaient droit à une aide de 750 €. Une sacrée économie en vue pour l'Etat puisqu'une large majorité des bonus versés concernaient ce type de véhicule. Mais aussi un risque de voir la part de marché de ces autos en France chuter, même si les constructeurs veulent croire que l'engouement des automobilistes tricolores est le fait d'une prise de conscience écologique et non pas un effet d'aubaine financière.

Si vous voulez profiter du bonus 2016, tout n'est pas encore perdu. En effet, en commandant une voiture « bonussée » au plus tard le 31 décembre 2016, et en vous la faisant livrer au plus tard le 31 mars 2017, vous bénéficiez encore du barème 2016.

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.